Vénus

btv1b104355043
Denier César

Vénus est la déesse de l’amour, de la séduction et de la beauté dans la mythologie romaine. Elle est équivalente à la grecque Aphrodite et à l’étrusque Turan. On peut la rapprocher de la déesse appelée Inanna chez les Sumériens, d’Ishtar chez les Akkadiens et Babyloniens, d’Astarté ou d’Athtart à Ougarit, de Shaushka ou Shaushga chez les Hourrites, et d’Ashtart en langue punico-phénicienne.

Les autres figures pouvant correspondre à Vénus sont : Kukulcan dans la mythologie maya et Freyja dans la mythologie nordique.

Assimilée à l’Aphrodite grecque à partir du IIème siècle av. J.-C., elle présentait des spécificités qui la distinguaient probablement, à l’origine, de son homologue grecque.
Après cette assimilation, Vénus est, par imitation, la déesse de la beauté, et la mère d’Hermaphrodite et de Cupidon, dieu de l’amour, et fille de Gaïa et d’Ouranos. Elle est la femme de Vulcain (dieu de la métallurgie, dieu forgeron…), mais elle le trompe avec son frère, Mars, (dieu de la guerre.). Dans les récits fondateurs romains, et notamment l’Énéide de Virgile, elle est la mère du héros troyen Énée. Pour les alchimistes, (et principalement Michael Maier dans son œuvre principale Arcana arcanissima) elle représente le cuivre, étant née à Chypre dont le nom grec a donné en latin cuprum, le cuivre.

Vénus – Aphrodite a pour surnom Pélagie (du grec pélagos signifiant « la pleine mer »). Selon la Théogonie d’Hésiode, elle naît des testicules châtrés de son père Ouranos, testicules jetés dans la mer. Des mythologues comme Hermann Usener l’ont assimilée à Pelagia, déesse de la mer et de la navigation protectrice des marins, d’où l’épiclèse Vénus Pelagia.

Très tôt, Vénus s’approprie les attributs de la déesse Aphrodite. Ainsi le miroir et la ceinture magique (le ceste) – qu’elle prêtait parfois à Héra pour raviver l’amour de son époux volage – où étaient renfermées les grâces, les attraits, le sourire engageant, le doux parler, le soupir le plus persuasif, le silence expressif et l’éloquence des yeux, c’était un cadeau de mariage de Zeus, qui font partie de ses atouts. Ses symboles sont aussi le myrte, la colombe, le cygne et la pomme.

Image illustrative de l'article Vénus (mythologie)
Statue d’Aphrodite, dite Vénus d’Arles. Marbre de l’Hymette, œuvre romaine de l’époque de l’empereur Auguste (fin du Ier siècle av. J.-C.), peut-être une copie de l´Aphrodite de Thespies réalisée par Praxitèle. La pomme et le miroir sont des ajouts réalisés au XVIIe siècle. Découverte en 1651 dans le théâtre antique d’Arles, France.

« Venus Arles » par Sting. Sous licence CC BY-SA 2.5 via Wikimedia Commons.

Roman Venus MBA Lyon L83.jpg
Vénus, figurine romaine en bronze.

« Roman Venus MBA Lyon L83 » by Marie-Lan Nguyen (2010). Licensed under CC BY 3.0 via Wikimedia Commons.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chantecler

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.