Un sesterce inédit pour Caius Licinius Macer

Un sesterce inédit pour Caius Licinius Macer

Introduction

Le but de cet article est de proposer un descriptif de cette monnaie en complément de la fiche 1808LI. (1).  Comme vous pourrez le lire, plusieurs points resteront à éclaircir, ce qui rend ce sesterce tout à fait remarquable.

Type

La marque de valeur ainsi que les dimensions de cette monnaie ne laisse peu de doute quant à son type : le sesterce. En effet, nous trouvons au revers la marque IIS, pour 2.5 asses. Les dimensions (0.88 gramme pour un diamètre de 11mm) sont semblables aux sesterces de la même période. Par contre cette monnaie fut frappée en 84 B.C., comme nous le verrons plus loin, est donc le dernier sesterce présentant la marque de valeur IIS. Tous les sesterces d’argent émis après 208 B.C. ne présentent plus cette marque. (2) Sesterce présentant au droit Roma ainsi que la marque de valeur et au revers Les Dioscures. Il est à noter que la marque IIS est barrée…

Sesterce anonyme 211 B.C.

Attribution

La légende au identique au denier (3) de Caius Licinius Macer, c’est-à-dire « C. LICINI. L. F. / MACER » (Caius Licinius Lucii Filius Macer, Caius Licinius fils de Lucius Macer), ce qui en découle forcément l’attribution de ce sesterce à ce même magistrat monétaire : Caius Licinius Macer.

Il devient questeur en 78 av. J.-C., est élu tribun de la plèbe en 73 av. J.-C., puis préteur en 66 av. J.-C.. C’est à la fin de cette dernière charge, en tant que gouverneur de province romaine, qu’il est accusé en 66 av. J.-C. par Cicéron de prévarication, et d’extorsion à l’encontre des deniers de l’État romain.

S’estimant injustement accusé, il est néanmoins déféré devant un tribunal. Peu avant la promulgation de la sentence, il préfère se suicider pour épargner l’infamie à sa famille, ainsi que la confiscation de ses biens. (4).

Descriptif du droit

Tête masculine droite, barbue, aux cheveux ébouriffés, percée d’une flèche ou pilum.

Cette tête à droite n’est pas sans rappeler la représentation de Vercingétorix sur le denier Hostilia (5). Ce dernier est également représenté avec une chevelure ébouriffée et barbu. C’était avant l’apparition de ce sesterce, la seule représentation d’un chef celte sur le monnayage de la république romaine.  Le denier de Lucius Hostilius Saserna fut émis en 48 B.C. tandis que Licinius Macer frappaient ces monnaies en 84 B.C ; la question pourrait alors se poser : est-ce que ce sesterce aurait-il pu inspirer le célèbre denier représentant Vercingétorix ?

Vercingétorix sur le denier de Lucius Hostilius Saserna
Revers du denier de Marcus Sergius Silus

Ce qui interpelle surtout sur cette monnaie, c’est la cruauté et la violence quant à la représentation du personnage. En effet celui-ci a la tête transpercée par une flèche ou par un pilum… Serait-ce l’interprétation d’un célèbre guerrier celte tombé aux champs de bataille ? Ou une sentence de mise à mort ? Nous trouvons aussi une scène de grande violence sur le revers du denier de Marcus Sergius Silus, ou l’on voit un cavalier brandissant une tête coupée. Cette représentation avait surtout pour but de mettre en avant l’héroïsme d’un ancêtre de ce magistrat monétaire. (6)

Nous trouvons d’autres représentations de celtes sur le monnayage de la république romaine. (7). Ceux-ci, comme sur les deux monnaies décrites plus haut, sont barbus et ont des cheveux ébouriffés mais sont représentés attachés au pied d’un trophée d’arme. La peur du gaulois ou Metus Gallicus, ancrée dans la mémoire des romains depuis le sac de Rome en 390 B.C. par Brennus, pourrait expliquer cette violence faite aux celtes sur ces différentes monnaies.

Revers du denier de Jules César
As de Caius Licinius Macer

Caius Licinius Macer, outre ce sesterce et un denier, émis deux asses. Ils ont particularité de représenter un personnage debout sur une proue de navire et tenant une haste. Est-ce que ce personnage possède un lien direct avec celui du droit de ce sesterce ?

Description du revers

Sanglier à droite, IIS barré; au-dessous, légende C. LIC-INI • L F / MA-CER coupée en deux par une lance.

Revers du denier de Marcus Volteius

La présence du sanglier fait elle aussi une allusion aux celtes, tout comme la tête du droit. Nous retrouvons toutefois sur le monnayage de la république romaine le sanglier d’Erymanthe qui reste associé à Hercule, ce qui n’est pas le cas ici. (8).

La présence de la lance pointée vers le bas et la marque de valeur IIS barrée soulève diverses questions.

Conclusion

Ce sesterce est unique et exceptionnel « numismatiquement » parlant. Il soulève de nombreuses interrogations, non pas quant à son attribution mais surtout par l’histoire qui y est gravée. La découverte de ce sesterce pourrait laisser envisager que d’autres magistrats monétaires auraient pu émettre ce type de monnaie…

Christopher Merat (Chantecler)

Rédacteur du blog LesDioscures.com

Remerciements

Au site artemideaste.com pour l’autorisation de l’utilisation des photos.

Références

(1) Rérérence LesDioscures.com 1808LI

(2) Sesterce anonyme 173AN

(3) Denier Licinia – Caius Licinius Macer 1272LI

(4) https://fr.wikipedia.org/wiki/Caius_Licinius_Macer

(5) 1432HO – Denier Hostilia – Lucius Hostilius Saserna

(6) 1083SE – Denier Sergia – Marcus Sergius Silus

(7) 1446JU – Denier César – Caius Julius Cæsar

(8) 1319VO – Denier Volteia – Marcus Volteius

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :