Quirinus

N10437626_JPEG_1_1DM
Denier Memmia

Quirinus, est un ancien dieu romain, faisant partie avec Jupiter et Mars de la triade précapitoline. Bien que la fête des Quirinalia, célébrée le 17 février en son honneur, ne semble pas remonter au-delà de la Première Guerre Punique, son culte repose sur une tradition très ancienne dont l’origine est contemporaine de l’établissement des trois tribus qui, autour du Palatin, ont constitué la nationalité romaine. Il est néanmoins rapidement éclipsé par celui d’autres dieux et devient, déjà pour les Romains de l’époque impériale une divinité relativement secondaire.

Les travaux les plus récents rapprochent son culte et sa mythologie d’autres dieux de l’orage indo-européens.

Finalement, le dieu latin s’est volatilisé pour être identifié avec Romulus divinisé. Tite-Live relate ainsi la légende : Après la mort de Romulus (une mort un peu suspecte, il a disparu dans un orage), les sénateurs dirent qu’il avait été enlevé au ciel par Mars son père. Le peuple n’y crut pas et demanda des preuves c’est alors qu’un citoyen digne de foi déclara qu’il avait vu en songe Romulus qui lui avait dit qu’il désirait être adoré sous le nom de Quirinus. Alors, le peuple se calma et se mit à l’adorer comme protecteur de la cité.

Quirinus a formé Quirinalis, adjectif qui désigne tantôt un des trois grands flamines tantôt le Quirinal, la résidence primitive de la tribu des Titienses, redevable de son nom au roi Titus Tatius le Sabin. Cette colline, toutefois, ne fut ainsi désignée que postérieurement à la division de la ville par régions sous Servius Tullius, où elle s’appelait simplement Collina. Dans la vallée qui la sépare du Viminal, et faisant face à cette dernière, existait un sanctuaire de Quirinus dont l’antiquité est attestée par la place qu’il occupe parmi les stations où s’arrêtait la procession des Argées. C’est ce sanctuaire qui donna son appellation à la colline tout entière ; le changement, suivant toute probabilité, se fit au troisième siècle avant Jésus-Christ. À cette époque, et plus anciennement encore, Quirinus, avec le titre de Pater, figurait dans des formules d’invocation aux dieux appelés collectivement di indigetes : Jane, Jupiter, Mars, Pater Quirine, Bellona, etc.

Il n’existe aucune représentation figurée de Quirinus ; seule sa tête fut représentée sur des monnaies de la gens Memmia et son nom se trouve sur des monnaies de la gens Fabia qui, à l’époque de l’invasion gauloise, offrait des sacrifices au dieu sur le Quirinal.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Christopher Merat

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.