Papiria

La gens Papiria était une ancienne famille patricienne de la Rome antique. Selon la tradition, les Papirii avaient déjà pris de l’importance au temps des rois, et le premier Rex Sacrorum était membre de cette gens. Lucius Papirius Mugillanus fut le premier des Papirii à obtenir le consulat en 444 av. Les membres patriciens de la famille occupaient régulièrement les plus hautes fonctions de l’État romain jusqu’à l’époque des guerres puniques. La plupart des Papirii qui exerçaient des fonctions sous la République tardive appartenaient à diverses branches plébéiennes de la famille. Bien que les Papirii les plus illustres aient prospéré à l’époque de la République, un certain nombre de membres de la famille ont continué à occuper de hautes fonctions pendant les deux premiers siècles de l’Empire. [1]

Cicéron a décrit l’histoire des Papirii à son ami, Papirius Paetus, un membre plébéien de la famille, qui ignorait l’origine patricienne de la famille. Selon Cicéron, les Papirii étaient l’une des mineures gentes, la moindre des deux divisions faites entre les gentes patriciennes à Rome [2]. Les gentes maiores étaient les maisons patriciennes les plus grandes ou les plus nobles, tandis que les autres familles patriciennes constituaient les gentes minores. La distinction précise entre les deux divisions n’est pas connue, et aucune liste des familles appartenant à chacune n’a survécu à l’antiquité. Cependant, il a été suggéré que les gentes maiores se composaient, au moins en partie, des familles qui sont venues à Rome au temps de Romulus, tandis que les gentes minores étaient constituées des familles patriciennes enrôlées après la destruction d’Alba Longa, ou sous les Tarquins. [1]

La forme originale du nomen Papirius était Papisius, et tous les premiers Papirii auraient été connus sous ce nom, bien que plus tard ils aient toujours été appelés Papirii. Un certain nombre d’autres anciennes nomen ont connu la même évolution; Fusius devenant Furius, Valesius devenant Valerius et Vetusius devenant Veturius. Cicéron écrit que le premier des Papirii à adopter l’orthographe « moderne » fut Lucius Papirius Crassus, consul en 336 avant J.C. [2] [1]

Magistrats monétaires

1- Papirius Turdus _ 169-158 B.C.

Ce magistrat fit émettre un as (773PA), un semis (774PA), un triens (775PA), un quadrans (776PA) et un sextans (777PA).

La légende apposée à ces monnaies est « T(VR)D« .

2- Marcus Papirius Carbo _ 122 B.C.

Ce magistrat fit émettre un denier (1058PA).

La légende apposée à cette monnaie est « M.CARBO« .

2- Cnæus Papirius Carbo _ 121 B.C.

Ce magistrat fit émettre un denier (1063PA) et un quadrans (1064PA).

La légende apposée à ces monnaies est « CARB« .

Sources

(1) Dictionary of Greek and Roman Biography and Mythology, vol. III, p. 118 (« Papiria Gens »).

(2) Ciceron, Epistulae ad Familiares, ix. 21.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chantecler

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.