Mars

63
Denier Axia

Dans la mythologie romaine, Mars est le dieu de la guerre, dieu de première importance dans la Rome antique en tant que père de Romulus et de Remus, fondateur et protecteur de la cité. Mars jouait un rôle équivalent chez d’autres peuples du Latium et au-delà, notamment chez les Sabins, les Samnites et les Osques.

Il fait partie de la triade précapitoline en compagnie de Jupiter et Quirinus.

Il est identifié à l’Arès des Grecs, mais le caractère et la dignité de Mars diffèrent de manière fondamentale de celle de son homologue, qui est souvent traité avec mépris et effroi dans la littérature grecque.

Mars est le plus important des dieux de la guerre, honoré par les légions romaines. Son culte connaît deux moments forts, au mois de mars et en octobre, début et fin de la saison guerrière.

Les Romains avaient nommé le premier mois de l’année en son honneur, qui coïncidait avec le retour des beaux jours et la reprise de la guerre après l’hiver. Par la suite, janvier, mois d’élection des magistrats, a été convenu comme commencement de la nouvelle année. Mars est devenu le troisième, et c’est ainsi que décembre, étymologiquement le dixième mois, est devenu le douzième.

Mars est aussi le dieu responsable de la fertilité des cultures, ce qui lui donne une importance toute particulière dans la Rome antique.

Dieu du printemps car c’est à la fin de l’hiver que commencent les activités guerrières et dieu de la jeunesse parce que c’est elle qui est employée dans les guerres.

Les anciens monuments représentent le dieu Mars d’une manière assez uniforme, sous la figure d’un homme armé d’un casque, d’une pique, d’une épée et d’un bouclier ; tantôt nu, tantôt en costume de guerre, même avec un manteau sur les épaules. Parfois, il porte la barbe, mais le plus souvent il est imberbe, et souvent il tient à la main le bâton de commandement. Sur sa poitrine, on distingue l’égide avec la tête de Méduse. Il est tantôt monté sur son char traîné par des chevaux fougueux, tantôt à pied, toujours dans une attitude guerrière. Mais son surnom de Gravidus signifie : « chargé, rempli, lourd, fécond », indice d’anciens attributs liés à la fertilité et l’agriculture.

Les anciens Sabins l’assimilent à leur propre dieu guerrier Quirinus (du latin quiris « pique, lance »), nom qui donnera également le mot quirites, terme employé pour désigner les citoyens romains.

On le représente aussi sous la forme d’un loup.

0 Statue de Mars (Pyrrhus) - Musei Capitolini - MC0058 (2).JPG
Statue colossale de Mars (Pyrrhus). Marbre, œuvre romaine.

« 0 Statue de Mars (Pyrrhus) – Musei Capitolini – MC0058 (2) » by
Unknown
– User:Jean-Pol GRANDMONT (2011). Licensed under CC BY 3.0 via Wikimedia Commons.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Christopher Merat

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.