Licinia

Licinia

La gens Licinia était une célèbre famille plébéienne à Rome, qui apparaît depuis les premiers jours de la République jusqu’aux temps impériaux, et qui a finalement obtenu la dignité impériale. Le premier des gens à obtenir le consulat fut Gaius Licinius Calvus Stolo, qui, en tant que tribune de la plèbe de 376 à 367 av. J.C., ou Roginian Licinian. Cette loi, du nom de Licinius et de son collègue Lucius Sextius, ouvrit pour la première fois le consulat aux plébéiens. Licinius lui-même a ensuite été élu consul en 364 et 361 avant J.C., et à partir de ce moment, les Licinii sont devenus l’une des gentes les plus illustres de la République [2] [3].

Le nomen Licinius est dérivé du cognomen Licinus, ou « renversé », trouvé dans un certain nombre de gentes romaines. [4] Licinus est peut-être un ancien praenomen, mais peu d’exemple de son utilisation en tant que telle sont connus. Le nom semble être identique à « Lecne » étrusque, qui se produit fréquemment sur les monuments sépulcraux étrusques. [5] Certains chercheurs ont vu des preuves d’une origine étrusque pour les Licinii dans la tradition selon laquelle les joueurs étrusques ont été amenés pour la première fois à Rome pour participer aux représentations théâtrales (ludi scaenici) dans le consulat de Gaius Licinius Calvus, 364 BC. Cela pourrait, cependant, être une coïncidence, car Tite-Live explique que les jeux ont été institués cette année afin de calmer la colère des dieux. [6] En fait, le nom de Licinius semble avoir été répandu à travers le Latium et l’Étrurie depuis très tôt, donc le fait qu’il ait un équivalent étrusque ne montre pas clairement que la gens était de dérivation étrusque. [3]

Il y avait plusieurs familles de Juventii à l’époque de la République, avec les noms de famille Celsus, Laterensis, Pedo et Thalna. Cependant, plusieurs Juventii sont mentionnés sans nom de famille. [1] Thalna, parfois trouvé sous le nom de Talna, est un nom étrusque [4] et était probablement le nomen d’origine de la gens, avant qu’il ne soit connu sous le nom de Juventia.

Magistrats monétaires

1- Licinius Murena _ 169-158 B.C.

Ce magistrat fit émettre un as (735LI), un semis (736LI), un triens (737LI), un quadrans (738LI) et un sextans (739LI).

La légende apposée à ces monnaies est « (MVR)ENA« .

2- Publius Licinius Nerva _ 113-112 B.C.

Ce magistrat fit émettre un denier (1098LI), un semis (1099LI), un triens (1100LI) et un quadrans (1101LI).

La légende apposée à ces monnaies est « P. NERVA« .

3- Lucius Licinius Crassus _ 118 B.C.

Cinq monétaires sous la conduite de Lucius Licinius Crassus et de Cneius Domitius Ahenobarbus frappèrent des deniers « serrati ». (1067AU), (1068CO), (1069PO), (1070PO) et (1071PO).

La légende apposée à ces monnaies est « L. LIC« .

4- Caius Licinius Macer _ 84 B.C.

Ce magistrat fit émettre un denier (1272LI) et deux asses (1273LI), (1274LI).

La légende apposée à ces monnaies est « C. LICINIVS. L. F. / MACER« .

5- Publius Licinius Crassus _ 55 B.C.

Ce magistrat fit émettre un denier (1272LI).

La légende apposée à cette monnaie est  » P. CRASSVS « .

6- Aulus Licinius Nerva _ 47 B.C.

Ce magistrat fit émettre deux deniers (1448LI), (1449LI), un quinaire (1450LI) et un sesterce (1451LI).

La légende apposée à ces monnaies est « A·LICINIVS« .

7- P. Licinius Crassus Junianus. _ 47-46 B.C.

Ce magistrat fit émettre avec Scipion un aureus (1463CA), et trois deniers (1464LI), (1465LI) et (1466LI).

La légende apposée à ces monnaies est « CRASS.IVN« .

Sources

(1) Dictionary of Greek and Roman Biography and Mythology.

(2) Drumann, Geschichte Roms.

(3) Dictionary of Greek and Roman Biography and Mythology, vol. II, p. 782 (« Licinia Gens »).

(4) Chase, p. 109.

(5) Lanzi, vol. II, p. 342.

(6) Tite Live, vii. 2.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chantecler

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.