Cet article a pour but de présenter toutes les monnaies émises par Jules César et également toutes les émissions posthumes. Le classement de ces monnaies est chronologique, de 49 à 40 avant J.C.. Chaque monnaie est accompagnée d’un descriptif permettant une meilleure compréhension du contexte.

49 avant J.C.

Ce monnayage destiné au paiement des troupes a été abondamment frappé, peut-être dans un atelier itinérant attaché à César. La fabrication de ce denier a débuté avant l’invasion de l’Italie en 49 avant J.-C.

48 avant J.C.

https://www.lesdioscures.com/1443ju-aureus-cesar-caius-julius-caesar/

Cet aureus, en même temps qu’un denier, commémore le cinquante-deuxième anniversaire de César né le 13 juillet 100 avant J.-C. Il est frappé après la bataille de Pharsale (9 août 48 avant J.-C.)

Denier similaire à l’aureus ci-dessus.

Quinaire similaire à l’aureus et au denier ci-dessus, excepté Vesta au droit.

Au revers de ce denier, le trophée fait référence aux victoires remportées sur les Gaulois, en particulier, Alésia où Vercingétorix s’est rendu, et la Gaule a été subjuguée.

47 avant J.C.

César fut proclamé dictator iterum en 707 (47 av. J.-C.); c’est donc à cette date qu’a été frappé cet aureus sur lequel on a gravé les insignes du souverain pontificat dont César était investi depuis l’an 691 (63 av. J.-C.) .

Le revers de ce denier rappelle qu’il fut fabriqué au nom de César par le gouverneur proconsulaire de Sicile, Aulus Allienus. Avant de préparer son invasion de l’Afrique, César passa par la Sicile et qu’il partit de Lilybée pour l’Afrique avant d’affronter les forces de pompéiennes de Scipion et de Caton.

47-46 avant J.C.

Ce denier, frappé au moment de la campagne contre le parti pompéien qui devait se terminer par la défaite de Thapsus en Afrique et la mort de Caton le jeune à Utique en 46 avant J.-C., rappelle la filiation divine de Jules César qui se dit le fils de Vénus et descendrait de Iule, le fils de Romulus.

46 avant J.C.

Cet aureus a certainement été frappé après la victoire de César sur les Pompéiens de Caton d’Utique à Thapsus, en 46 avant J.-C. Jules César est présenté sous les traits d’un augure. Au revers, les instruments rappellent que César est Augure et Grand Pontife depuis 63 avant J.-C.

Au droit de ce denier , la légende indique que César est Dictateur pour la seconde fois. Le revers rappelle aussi que César est devenu Pontifex Maximus (Grand Pontife), chef de la religion romaine et ce, dès 63 avant J.-C. Cette charge rend son titulaire sacré comme celle de tribun de la plèbe.

46-45 avant J.C.

Ce denier, frappé au moment de la campagne contre le parti pompéien qui devait se terminer par la défaite de Munda et la mort de Pompée le Jeune en 45 avant J.-C., rappelle la filiation divine de Jules César qui se prétend le fils de Vénus et descendrait de Iule, le fils de Romulus. Le revers renvoie aux victoires sur les Gaulois et au Triomphe de César à Rome où Vercingétorix a figuré avant d’être étranglé dans la prison Mamertine. Ce type est associé au quadruple Triomphe de César dont celui consacré à la victoire sur les Gaulois.

Le revers de ce denier est similaire à celui du dessus. La tête de Vénus au droit est tourné à gauche et on notera la présence d’un lituus et d’un sceptre.

45 avant J.C.

César reçut le titre de dictateur pour la troisième fois en avril 46 avant J.-C., mais le titre n’est utilisé qu’à partir d’avril 45 avant J.-C. Cet aureus est normalement daté d’octobre 45 avant J.-C. au moment où César célèbre son triomphe après la victoire de Munda en Espagne sur les fils de Pompée et où Pompée le Jeune a trouvé la mort, tandis que Sextus Pompée s’enfuyait.

Ce quinaire d’or ou demi-aureus reprend les mêmes caractéristiques que l’aureus ci-dessus.

Ce bronze semble provenir d’Espagne, et comme c’est en cette année que César partit en Espagne pour faire la guerre aux fils de Pompée, il est permis de croire que C. Clovius fut un des lieutenants du dictateur pendant cette guerre. Il fut peut-être un des préfets de la flotte de César, avec Q. Oppius dont les monnaies ont beaucoup d’analogie avec les siennes.

44 avant J.C.

Les deniers présentés ci-dessous ont été frappé vraisemblablement avant l’assassinat du dictateur. Nous trouvons sur ces monnaies pour la première fois la tête de Jules César laurée ou voilée…. En effet, la tête voilée est peut-être posthume (donc frappés après les Ides ne mars) mais peut aussi représenter César comme Pontifex Maximus (chef de la religion romaine), titre que César avait reçu en 63 avant J.-C.

Sur cet aureus, Vénus est représentée au droit et la légende comprise dans une couronne de laurier indique que César fut consul pour la cinquième fois

Nous retrouvons une nouvelle fois Vénus au droit de ce denier, avec un char (essedum) au pied du trophée au revers qui selon Ernest Babelon rappellerait le triomphe de César sur les Bretons.

Marcus Mettius

Ce denier, historiquement fondamental, est frappé du vivant de César, peut-être après le 15 janvier 44 avant J.-C. et est donc l’un des premiers deniers où figure le portrait du dictateur. L’indication de dictateur pour la quatrième fois précède la réception du titre de dictateur à vie que reçut César juste à ce moment là. Le lituus placé derrière la tête de César rappelle qu’il est grand pontife depuis 63 avant J.-C., c’est-à-dire chef de la religion romaine. 

Ce denier reprend les mêmes caractéristiques que celui du dessus. Nous trouvons au droit accompagné du lituus, un simpulum. Il existe d’autres variantes de ce denier pour M. Mettius reprenant la tête de César et Vénus au revers.

Lucius Aemilius Buca

César reçut le titre de Dictateur Perpétuel au début de l’année 44 avant J.-C.  Nous trouvons au revers sur ce denier un caducée et un faisceau entrecroisés, posés la tête en bas, accostés de deux mains jointes, une hache et un globe.

Ici, nous trouvons au revers de ce denier, Vénus assise tenant la Victoire de la main droite et un sceptre de la gauche.

Le croissant, au droit de ce denier, séparant les initiales de la plus haute magistrature religieuse, comme l’étoile est peut-être associée à la naissance d’un nouvel Âge d’or, raison pour laquelle ce type de denier fut parfois considéré comme posthume et frappé après la mort du Dictateur perpétuel. On retrouve également d’autres variantes de ce denier pour L. Aemilius Buca reprenant ces caractéristiques.

Publius Sepullius Macer

Sur ce denier, la tête de César est voilée. Au revers, nous trouvons un desultor (voltigeur qui devait passer d’un cheval à l’autre pendant une course).

Nous retrouvons sur ce denier le desultor mais ici au revers un temple tétrastyle.

Plusieurs variantes à ce denier existent avec à peu près les mêmes caractéristiques. Tête laurée et/ou voilée et au revers Vénus tenant une victoriola (petite victoire).

Caius Cossutius Maridianus

Tête laurée et voilée de César au droit de ce denier. Au revers le nom du magistrat monétaire apparaît pour la première fois en clair et complet dans une disposition inusitée et pratiquement unique dans le monnayage romain.

Idem que pour les autres monétaires, nous retrouvons plusieurs variantes du revers de ce denier.

43 avant J.C.

Toutes les monnaies présentées ci-dessous ont été frappées après la mort de Jules César.

Ce denier est frappé avant la fin de l’été 43 avant J.-C. et l’occupation de Rome par Octave. Nous sommes en présence d’un monnayage et d’un magistrat pro-césarien. Le fait que le droit soit anépigraphe sans mention du nom ou du titre de dictateur perpétuel prédispose à penser que César est en voie de déification qui sera réalisée au début de l’année suivante, le 1er janvier 42 avant J.-C. 

Ce denier fut frappé à un moment bien particulier, juste avant la formation du second Triumvirat avec Octave et Lépide en novembre 43 avant J.-C. En plaçant l’effigie de Jules César, Marc Antoine rappelle sa position et son tôle joué auprès du dictateur entre 49 et 44 avant J.-C.

42 avant J.C.

Ces émissions posthumes sont frappées à l’instigation d’Octave en 42 avant J.-C. sous la direction du quattorviri monetales : Lucius Mussidius Longus ,P. Clodius, L. Livineius Regulus et C. Vibius Varus. César n’est pas voilé, mais lauré, U. Kampmann précise qu’il est coiffé de la couronne d’or étrusque.

Denier frappé par Lucius Mussidius Longus .

Denier frappé par Publius Clodius.

Denier frappé Lucius Mussidius Longus

40 avant J.C.

Ce denier est frappée à l’instigation d’Octave en 40 avant J.-C. sous la direction de Quintus Voconius Vitulus en tant que questeur désigné. Octave fait frapper des aurei avec ce revers tandis que pour son père adoptif ce sont des deniers. Cette émission semble liée à celle de Titus Sempronius Graccus à un moment où Octave est opposé à Marc Antoine dans la guerre de Pérouse.