Enée

y10
Denier César

Énée (en grec ancien Αἰνείας / Aineías, en latin Aeneas signifiant « cuivré » (dérivé du mot Aeris désignant le cuivre)), fils du mortel Anchise et de la déesse Aphrodite (Vénus), est un des héros de la guerre de Troie. Il est chanté par Virgile dans l’Énéide, dont il est le personnage central.

Père d’Ascagne (ou Iule), il est le fondateur mythique de Lavinium à l’origine de Rome, puis de sa Monarchie.

Anchise était apparenté à la famille royale de Troie. Il appartenait à une branche issue d’Assaracos, fils de Tros (qui a donné son nom à Troie) et frère d’Ilos (fondateur mythique de Troie, ville également connue sous le nom d’Ilion).

Alors qu’Anchise gardait ses troupeaux sur le Mont Ida, près de Troie, Aphrodite le rencontra et s’éprit de lui, touchée par sa beauté. Il s’unit à elle et lui donna un fils, Énée.

Aphrodite ordonna à Anchise de ne jamais révéler leur union. Pour l’avoir fait un soir d’ivresse, il fut puni par Zeus, frappé par la foudre et resta boiteux (ou aveugle selon les versions) jusqu’à la fin de sa vie.

Aineias Ankhises Louvre F118.jpg
Énée portant Anchise. Œnochoé attique à figures noires, vers 520-510 av. J.-C.

« Aineias Ankhises Louvre F118 » par Peintre du Louvre F 118 (vase éponyme) — User:Bibi Saint-Pol, own work, 2007-06-01. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons.

Enée & Anchise Lepautre Louvre M.R.2028 noir.jpg
Énée s’enfuit de Troie, portant son père Anchise. Statue de Pierre Lepautre, commencée en 1697 et achevée en 1716, Musée du Louvre, Paris.

« Enée & Anchise Lepautre Louvre M.R.2028 noir » par Pierre LepautreTravail personnel, Jebulon. Sous licence CC0 via Wikimedia Commons.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Christopher Merat

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.