Curiatia

Curiatia

La gens Curiatia était une famille distinguée à Rome, avec des branches patriciennes et plébéiennes. Les membres de cette gens sont mentionnés dans le cadre du règne de Tullus Hostilius, le troisième roi de Rome, au cours du septième siècle avant JC. Le premier des Curiatii à accéder à un poste important fut Publius Curiatius Fistus, surnommé Trigeminus, qui détint le consulat en 453 avant JC. La gens a continué d’exister dans toute la République, et peut-être à l’époque impériale, mais ses membres ont rarement atteint une quelconque importance.(1).

L’existence d’une gens patricienne de ce nom est attestée par Livius, qui mentionne expressément les Curiatii parmi les nobles Alban gentes, qui, après la destruction d’Alba, ont été transplantés à Rome et y ont été reçus par les Patres. Cette opinion n’est pas contredite par le fait qu’en 401 B.C. et 138 nous rencontrons des Curiatii qui étaient des tribuns du peuple et par conséquent des plébéiens, car ce phénomène peut être expliqué ici, comme dans d’autres cas, par la supposition que les Curiatii plébéiens étaient les descendants des affranchis du patricien Curiatii, ou que certains membres de la gens patricienne étaient passés chez les plébéiens.(1)(2)(3)(4)(5)(6)(7)(8)

L’origine d’Alba des Curiatii est également indiquée dans l’histoire des trois Curiatii qui, sous le règne de Tullus Hostilius, ont combattu avec les trois frères romains, les Horatii, et ont été conquis par la ruse et la bravoure de l’un des Horatii, bien que certains écrivains ont décrit les Curiatii comme Romains et les Horaces comme Albans.(1)(2)(3)(4)(5)(6)(7)(8)

Magistrat monétaire

1- Caius Curiatius Trigeminus _ 142 B.C.

Ce magistrat fit émettre un denier (901CU).

La légende apposée à cette monnaie est « C. C(VR)« 

2- C. Curiatius _ 135 B.C.

Ce magistrat fit émettre un denier (935CU), un semis (936CU), un triens (937CU), un quadrans (938CU), un sextans et une once (940CU).

La légende apposée à ces monnaies est « C·CVR·F« 

Sources

(1) Dictionary of Greek and Roman Biography and Mythology, William Smith.

(2) Tite Live, Ab Urbe Condita, i. 24 ff.

(3) Dionysius of Halicarnassus, Romaike Archaiologia, iii. 11 ff.

(4) Plutarque, Lives of the Noble Greeks and Romans, 16.

(5) Florus, Epitome de T. Livio Bellorum Omnium Annorum DCC libri duo, i. 3.

(6) Sextus Aurelius Victor, De Viris Illustribus, 4.

(7) Joannes Zonaras, Epitome Historiarum, 6.

(8) arthold Georg Niebuhr, History of Rome, i. p. 348.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chantecler

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.