Ch164 – Denier Marcia – Lucius Marcius Philippus

113 – 112 av. JC

Denier Marcia _ RRC 293/1

Avers RO(MA) en monogramme.

Tête de Philippe V de Macédoine diadémée et casquée à droite et surmontée d’une paire de cornes de chèvre.

Revers : L. PHILIPPVS (Lucius Philippus)

Statue équestre; le cavalier tient une branche de laurier; sous le cheval, une fleur.

Atelier : Rome

Gens Marcia

Références : RRC 293/1 – B.12 (Marcia)

Indice de rareté : 5

Descriptif : La statue qui est représentée au revers pourrait avoir été localisée sur le Capitole. Quintus Marcius Philippus, consul en 169 avant J.-C. passait pour avoir conclu un traité avec Philippe V (221-179 AC.), roi de Macédoine, traité « privatum hospitium », relaté par Tite-Live (XLII, 42). Son fils fut ensuite un adversaire de Persée, fils de Philippe V. Ce denier était précédemment placé en 105-104 avant J.-C. Au droit, le portrait ne ressemble pas du tout à ceux qui figurent sur le monnayage macédonien. Le monétaire est certainement Lucius Marcius Philippus qui sera consul en 91 avant J.-C.

M. Crawford a relevé une estimation de vingt-huit coins de droit et de trente-cinq coins de revers.


Exemplaire incus du denier Marcia :

monnaie_denarius__btv1b10437080dmonnaie_denarius__btv1b10437080d-1

3.84gr _ 17.9mm


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

L. Marcius Philippus. Monétaire vers 642 (112 av. J.-C.)

Fils du monétaire précédent, L. Marcius Philippus naquit vers 619(135 av. J.-C.); il devint monétaire vers 642(112 av. J.-C.), probablement avec Man. Aemilius Lepidus et T. Deidius. Plus tard il fut tribun du peuple en 650 (104 av. J.-C.), consul en 663 (91 av. J.-C.) avec Sex. Julius César; enfin censeur en 668 (86 av. J.-C.). Son denier représente au droit la tête de Philippe V, comme le prouvent la lettre grecque au droit, le portrait du roi qui se rapproche visiblement de celui qui figure sur les monnaies macédoniennes, et enfin le casque dont il est couvert et qui est bien le casque royal macédonien orné de deux cornes de bouc. Le monétaire L. Marcius Philippus a ainsi voulu rappeler l’ambassade dont un de ses aïeux, L. Marcius Q. f. Philippus, fut chargé auprès de Philippe V; il conclut avec le roi de Macédoine un traité d’hospitalité, paternum hospitium, qui profita à son fils Q. Philippus, lorsque, dans la suite, celui-ci eut été à son tour envoyé en mission auprès de Persée en 583 (171 av. J.-C.). Mommsen pense que la statue équestre qui est au revers de la médaille, pourrait être celle de Q. Marcius Tremulus, consul en 448 (306 av. J.-C.), qui lui fut érigée sur le forum après sa victoire sur les Herniques. Il s’agit plutôt d’un monument du même genre élevé à Q. Marcius Philippus, ancêtre du monétaire et vainqueur de Persée.


Lieux de découverte (143 exemplaires)

Auteur : Chantecler

Auteur de ce blog, je suis avant tout passionné de ce très beau monnayage.