Ch137 – Denier Acilia – Manius Acilius Glabrio

125 av JC.

Denier Acilia

Avers B(AL)BVS / ROMA (Balbus / Rome)

Tête casquée de Rome à droite dans une couronne de laurier; sous le menton, marque de valeur en monogramme (XVI).

Revers : (MN). ACILI (Manius Acilius)

Jupiter, tenant un sceptre de la main gauche et brandissant un foudre de la main droite, debout à droite dans un quadrige galopant à droite, conduit par la Victoire (Victoria), tenant les rênes de la main droite et un fouet de la main gauche; sous les chevaux, un bouclier.

Atelier Rome

Gens : Acilia

Références : RRC 271/1 – B.1 (Acilia)

Indice de rareté : 6

Descriptif : La représentation de la tête de Rome dans une couronne est inhabituelle. Au revers, la Victoire accompagne Jupiter. Le bouclier placé sous le quadrige est particulier, il fait penser à une roue. Ces différents symboles doivent faire référence à une victoire remportée par un ancêtre du monétaire comme le fait remarquer D. Sear (RSC), peut-être liée à la défaite de Persée à Pydna en Macédoine en 168 avant J.C. Le monétaire est peut-être le consul en 114 avant J.-C.

M. Crawford a relevé une estimation de vingt coins de droit et de vingt-cinq coins de revers.


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

Man. Acilius Balbus. Monétaire vers 620 (134 av. J. C.)

Un personnage du nom de Manius Acilius Balbus, fils d’un autre Man. Acilius Balbus, et petit-fils de L. Acilius Balbus, fut consul en 640 (114 av. J.-C.). C est probablement lui qui fit frapper les monnaies qui portent son nom et lui sont contemporaines. Son père appelé comme lui, Man. Acilius Balbus, avait également été consul en 604 (150 av. J.-C.), quelque temps après la défaite de Persée, roi de Macédoine. C’est à ce triomphe des armes romaines auquel prit part, dans sa jeunesse, le consul de l’an 604, père du monétaire Manius Acilius Balbus, que fait allusion le quadrige de Jupiter, au revers du denier; la présence du bouclier rond macédonien confirme cette interprétation. Le denier de Man. Acilius Balbus a quelque analogie avec celui de Cn. Gellius : sur ces deux pièces, la tête de la déesse Rome est entourée d’une couronne de laurier,mais elles ne sauraient être de la même époque.


Lieux de découverte (64 exemplaires)

Auteur : Chantecler

Auteur de ce blog, je suis avant tout passionné de ce très beau monnayage.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.