Ch129 – Denier Caecilia – Marcus Cæcilius Metellus

127 av JC.

Denier Caecilia _ RRC 263/1

Avers ROMA 

Tête casquée de Rome à droite, coiffée du casque ailé; sous le menton, marque de valeur (XVI). Avec ou sans étoile sur le casque de Rome.

Revers : M. METELLVS. Q. F (Marcus Metellus Quinti Filius, Marc Metellus fils de Quintus)

Bouclier macédonien dans une couronne de laurier, orné en son centre d’une tête d’éléphant.

Atelier Rome

Gens : Caecilia

Références : RRC 263/1 – B.28 (Caecilia)

Indice de rareté : 5

Descriptif : Le revers du denier Caecilia rappelle que le père de notre monétaire, Quintus Cæcilius Metellus Macedonicus, triompha de la révolte d’Andriscus en 148 avant J.-C. Après la conquête de la Macédoine en 168 avant J.-C., le pays avait été divisé en quatre régions autonomes. Lourdement taxés, les Grecs se révoltèrent en 149 avant J.-C. et soutinrent Andriscus qui se prétendait un petit-fils de Philippe V de Macédoine. Finalement la révolte fut anéantie à l’automne 148 avant J.-C. La Macédoine devint une province romaine. La tête d’éléphant rappelle la victoire de L. Cæcilius Metelllus en 250 avant J.-C. à Panorme. Le monnayeur pourrait être Marcus Cæcilius Metellus, consul en 115 avant J.-C.

Il existe deux variétés du denier Caecilia. La différence se situe au droit, le sens d’écriture de ROMA est soit écrit de bas en haut ou soit de haut en bas.


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

M. Caecilius Metellus Q. j. Monétaire vers 631 (12S av. J.-C.)

Ce personnage était le troisième des fils de Q. Metellus Macedonicus; l’attribution des pièces qu’on lui donne parait à peu près certaine. Il remplit la charge de magistrat monétaire avec Q. Fabius Maximus Eburnus et C. Serveilius vers l’an 631 (123 av. J.-C.). M. Metellus fut consul en 639 (115 av. J.-C.), avec M. Aemilius Scaurus. L’année suivante il fut envoyé comme proconsul en Sardaigne, et après un succès sur les insulaires révoltés il revint triompher à Rome. Le bouclier rond qui figure sur les pièces d’argent et de bronze est le bouclier macédonien, tel qu’on le voit sur les monnaies des anciens rois de Macédoine. Il rappelle, comme la couronne de laurier qui l’entoure, les victoires remportées dans ce pays par Q. Metellus Macedonicus le père du monétaire, dont nous avons parlé plus haut ; on a figuré sur l’umbo du bouclier une tête d’éléphant en souvenir de la victoire d’un des ancêtres du monétaire, L. Caecilius Metellus, sur les éléphants carthaginois en l’an 503 (251 av. J.-C.). Le dodrans de M. Metellus, qui est inédit, est un des rares spécimens de la division de l’as, qu’on rencontre dans la série romaine ; il est à rapprocher de celui que fit frapper Cassius Longinus vers le même temps.
Cavedoni et Mommsen ont signalé un fait intéressant : c’est que les monétaires M. Caecilius Metellus Q. f., Q. Fabius Maximus Eburnus et C. Serveilius qui furent ensemble triumvirs, ont frappé chacun deux classes de deniers : l’une avec la tête de Rome, et l’autre avec la tête d’Apollon, le revers est le même pour les deux séries. Mais ce qui paraît étrange, c’est que les pièces avec la tête d’Apollon sont d’un style différent des autres, ce qui pourrait porter à les classer à une époque beaucoup plus récente. Mommsen suppose que les deniers au type de la tête de Rome ont été refrappés trente ou quarante ans après leur première émission, mais cette fois avec la tête d’Apollon . On pourrait peut être, de préférence, admettre que ces pièces sortent d’un atelier provincial.


Lieux de découverte (201 exemplaires)

Enregistrer

Auteur : Chantecler

Auteur de ce blog, je suis avant tout passionné de ce très beau monnayage.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.