Ch127 – Denier Domitia – Cnæus Domitius Ahenobarbus

128 av JC.

Denier Domitia _ RRC 261/1

Avers Anépigraphe

Tête casquée de Rome à droite; derrière la tête, un épi ; sous le menton, (XVI).

Revers : ROMA // CN. DOM (Rome, Cneius Domitius)

Victoire dans un bige galopant à droite, tenant une couronne de la main droite et les rênes de la main gauche; au-dessous, un chasseur debout à droite, brandissant une javeline face à un chien sauvage l’attaquant.

Atelier Rome

Gens : Domitia

Références : RRC 261/1 – B.14 (Domitia)

Indice de rareté : 4

Descriptif : Ce denier est un faux ami. Bien que traditionnellement attribué à Cneius Domitius Ahenobarbus, l’un des fondateurs de Narbonne, il ne peut en aucun cas faire référence à la guerre qui opposa les Romains à la coalition arverne, conduite par leur roi, Bituit, et qui fut finalement écrasée en 121 avant J.-C. après trois ans de guerre. En effet, daté avec certitude de 128, il ne peut faire référence à un événement de sept ans postérieur. Un doute plane pour D. Sear suivant qu’il s’agirait de Cneius Domitius Ahenobarbus ou de Cneius Domitius Calvinus. L’ambiguïté de ce denier repose sur le petit personnage qui lutte contre ce qui pourrait être un chien ou un lion et qui est placé au revers sous le bige. Lors de la guerre qui l’opposa aux Romains, Bituit n’aurait pas hésité à lancer contre les légions romaines des hordes d’animaux sauvages et les auteurs anciens avaient fait le rapprochement entre cette anecdote et le revers de ce denier.

M. Crawford a relevé une estimation de 71 coins de droit et de 89 coins de revers.


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

Cn. Domitius Ahenobarbus. Monétaire vers 675 (11.9 av. J.-C.). Censeur en 662 (92 av. J.-C.)

Ce personnage est l’arrière-petit-fils du précédent. Son père qui portait le même nom, fut consul en 632 (122 av. J.-C.) et passa en Gaule l’année suivante, pour combattre à Vindelium, les Allobroges et leur allié Bituit, le fameux chef Arverne qui, suivant les récits des Romains, avait cru effrayer les légions en lançant sur elles, des meutes de chiens dressés au combat. Il est fait allusion à ce fait sur les monnaies que nous allons décrire : on y voit un guerrier combattant un chien énorme, et non point un lion comme le dit encore Mommsen. Le bige de la Victoire fait sans doute allusion au même triomphe du père du monétaire sur Bituit. Quant au fils, qui dut ètre officier monétaire probablement avec M. Marcius Man. f. vers 635 (119 av. J.-C.), nous le voyons tribun du peuple en 6,0 (104 J.-C.), av. sous le second consulat de Marius . Il devint ensuite Pontifex maximus, et consul en 6i8 (96 av. J.-C.) avec C. Cassius , il fut enfin censeur en 662 (92 av. J.-C.) avec L. Licinius Crassus.
Les monnaies sur lesquelles on voit le nom de Cn. Domitius Ahenobarbus se partagent en deux séries : celles qu’il fit frapper comme triumvir monétaire vers 63 5, et dont nous venons d expliquer les types puis celles qui furent frappées en son nom pendant qu’il était censeur avec Crassus, en 662.


Lieux de découverte (282 exemplaires)

Auteur : Chantecler

Auteur de ce blog, je suis avant tout passionné de ce très beau monnayage.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.