Ch119 – Denier Opimia – Lucius Opimius

131 av JC.

Denier Opimia _ RRC 253/1

Avers Anépigraphe

Tête casquée de Rome à droite, coiffée du casque ailé; derrière la tête, une couronne; sous le menton, marque de valeur (XVI).

Revers : L. OPEIMI // ROMA (Lucius Opeimius // Roma)

Victoria (la Victoire) dans un quadrige galopant à droite, tenant une couronne de la main droite et les rênes de la gauche.

Atelier Rome

Gens : Opimia

Références : RRC 253/1 – B.12 (Opimia)

Indice de rareté : 5

Descriptif : Au denier est aussi associé le semis et le quadrans de bronze. Le revers commémore la victoire de Quintus Opeimius, un ancêtre du monétaire, qui en 154 avant J.-C. avait écrasé les tribus liguriennes des Oxybii et Deciatæ qui s’étaient attaquées à Marseille (Massalia) et à Nice (Nicæa).

M. Crawford a relevé une estimation de trente-neuf coins de droit et de quarante-neuf coins de revers.


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

L. Opeimius. Monétaire vers 620 (134 av. J.-C.)

Ce magistrat doit être L. Opimius, fils de Q. Opimius, consul en 600 (154 av. J.-C.), avec L. Postumius Albinus. Préteur en 629 (125 av. J.-C.), L. Opimius s’empara de Fregellae qui s’était révoltée contre l’autorité romaine . Devenu ensuite le chef du parti aristocratique, il se montra l’un des plus ardents à poursuivre C. Gracchus; ce dernier s’efforça de son côté de l’empêcher d’arriver au consulat. Opimius fut néanmoins élu en 634 (120 av. J.-C.) avec Q. Fabius Maximus Allobrogicus. Il fit rendre, par le Sénat, le décret contenant ces mots fameux : caveant consules! En conséquence, Opimius poursuivit avec acharnement C. Gracchus et ses partisans, et on l’accusa même d’avoir abusé de sa victoire. En l’an 63 5 (119 av. J.-C.), il eut à justifier ses actes devant des juges; mais, défendu par le consul, C. Papirius Carbo, il fut acquitté. En 642 (112 av. J.-C.), envoyé en Afrique pour partager entre Jugurtha et Adherbal l’empire laissé par Micipsa, il favorisa Jugurtha outre mesure et mécontenta tellement les Romains, qu’à son retour, il fut condamné à l’exil: il se retira à Dyrrachium, où il finit ses jours . Le type de son denier fait peut-être allusion au triomphe qu’obtint son père, Q. Opimius, pour sa victoire sur les Ligures, qui avaient attaqué Marseille, Antibes et Nice, cités alliées du peuple romain . Le style des deniers de L. Opeimius ressemble à celui des deniers de M. Opeimius et de Sex. Julius Caisar.


Lieux de découverte (174 exemplaires)

Enregistrer

Auteur : Chantecler

Auteur de ce blog, je suis avant tout passionné de ce très beau monnayage.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.