Cérès

btv1b10437621n-1
Denier Memmia

Dans la mythologie romaine, Cérès, en latin Ceres, est la déesse de l’agriculture, des moissons et de la fécondité. Elle est associée à la déesse grecque Déméter.

Cérès récupère la mythologie de la déesse grecque Déméter. Celle-ci, fille de Saturne et de Ops, apprit aux hommes l’art de cultiver la terre, de semer, de récolter le blé, et d’en faire du pain, ce qui l’a fait regarder comme la déesse de l’agriculture, de la fertilité et des moissons. Jupiter, son frère, épris de sa beauté, eut d’elle Proserpine (assimilée à la Perséphone de la mythologie grecque). Elle fut aussi aimée par Neptune, et, pour échapper à sa poursuite, elle se changea en jument. Le dieu s’en aperçut et se transforma en cheval. Les amours de Cérès avec Neptune la rendirent mère du cheval Arion et elle eut un deuxième enfant : Despina. Elle est représentée comme déesse pour les pauvres.

Cérès (ou Déméter) est habituellement représentée sous l’aspect d’une belle femme, d’une taille majestueuse, d’un teint coloré : elle a les yeux langoureux, et les cheveux blonds retombant en désordre sur ses épaules, évoquant quelque peu le blé, dont elle est la déesse. La base de l’économie grecque reposait principalement sur la culture des céréales (orge et blé) c’est pourquoi elle était particulièrement vénérée en assurant l’abondance et l’épanouissement des cités. Elle resta toujours très proche des Hommes qui construisirent en son honneur un grand nombre de temples à travers toute la Grèce. En tant que déesse de la terre elle avait aussi un caractère chthonien qui fut par la suite dévolu à sa fille Perséphone. Elle est la déesse du potager des maisons.

Outre une couronne d’épis de blé, elle porte un diadème très élevé. Parfois elle est couronnée d’une guirlande d’épis ou de pavots, symbole de la fécondité. Elle tient de la main droite un faisceau d’épis et, de la gauche, une torche ardente. Sa robe tombe jusque sur ses pieds et, souvent, elle porte un voile rejeté en arrière.

Parfois, on lui donne une faucille ; deux petits enfants, attachés à son sein et tenant chacun une corne d’abondance, indiquent assez la nourrice du genre humain. Elle porte une draperie de teinte jaune, couleur des blés mûrs.

Elle est représentée dans l’attitude triomphante de la déesse des moissons. Elle est entièrement vêtue, symbole de la Terre qui dérobe aux yeux sa force fécondante et ne laisse voir que ses productions. De la main droite, elle retient son voile sur l’épaule gauche ; de l’autre main, elle serre contre elle un bouquet des champs : sa couronne d’épis est placée sur une chevelure artistement dressée, et elle porte vers le ciel un regard satisfait avec une expression de reconnaissance pour les autres dieux qui l’ont secondée.

Son char est attelé de lions ou de serpents.

GiorcesBardo7.jpg
Statue de Cérès Musée national du Bardo, à Tunis.

« GiorcesBardo7 » di Giorces – Opera propria. Con licenza CC BY 2.5 tramite Wikimedia Commons.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Christopher Merat

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.