Aurore

btv1b10439320r-1
Denier Plautia

Aurore ou Éos, divinité grecque chargée d’ouvrir au char du Soleil les portes du ciel, elle était la personnification mythologique de l’aurore, lumière du matin amenant le jour et par extension du jour lui-même. Il n’y a pas de figure qui ait aussi souvent inspiré les poètes et motivé un plus grand luxe de métaphores, d’invocations enthousiastes. Les hymnes védiques ne sont, à bien des égards, qu’un chant composé en son honneur; et les plus anciens poètes grecs, Homère et Hésiode, lui continuent les mêmes hommages, quoique Éos ait cessé déjà d’être une divinité au sens exact du mot, c.-à-d. une personnification honorée par des temples et un culte formel. Pour les uns elle est fille d’Hypérion et de Théia, sœur d’Hélios et de Séléné (le Soleil et la Lune); pour les autres sa mère est Euryphassa (celle qui brille au loin); d’autres encore lui donnent pour père Hélios lui-même.

Guercino 001.jpg
Aurore, fresque de Guernico.

« Guercino 001 » di Guercino – The Yorck Project: 10.000 Meisterwerke der Malerei. DVD-ROM, 2002. ISBN 3936122202. Distributed by DIRECTMEDIA Publishing GmbH.. Con licenza Pubblico dominio tramite Wikimedia Commons.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chantecler

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.