Attis

ch159A_ph2
Denier Cornelia

Attis ou Atys (en grec ancien Ἄττις / Áttis ou Ἄτυς / Átus ou Ἄττης / Áttês) est une divinité d’origine phrygienne, parèdre de la déesse Cybèle, dont il est à la fois le fils et l’amant. Il peut être comparé à Adonis, parèdre d’Aphrodite-Astarté, ou encore Tammuz, parèdre d’Ishtar. Son culte à mystères s’est répandu en Grèce, puis dans tout l’Empire romain.

Dans la version phrygienne du mythe, Zeus donne naissance à l’hermaphrodite Agdistis en se masturbant sur Cybèle — ou, selon la version, en répandant son sperme sur le sol pendant son sommeil —. Effrayés par sa force, les dieux l’émasculent ; du sang d’Agditis naît l’amandier. Nana, fille du dieu-fleuve Sangarios, cueille un fruit de l’arbre et le tient contre son sein, il disparaît et elle tombe enceinte. Elle donne naissance à un garçon, qui est exposé. Élevé par des chèvres sauvages, Attis devient un jeune homme d’une beauté telle que Cybèle-Agditis s’en éprend. Cependant, il est destiné à la fille du roi de Pessinos — ou, selon la version, il perd sa virginité dans les bras d’une naïade, Sagaritis. Furieuse, Cybèle frappe de folie Attis, qui s’enfuit sur le mont Didyme, où il s’émascule. Du sang d’Attis naît le pin, toujours vert.

Bust of Attis, villa Chiragan.JPG
Attis, médaillon de la villa romaine de Chiragan (Haute-Garonne, France).

« Bust of Attis, villa Chiragan » par Caroline Léna Becker — Travail personnel. Sous licence CC BY 3.0 via Wikimedia Commons.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chantecler

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.