Atia

La gens Atia, parfois écrite Attia, était une famille plébéienne à Rome. Le premier de cette gens à se faire connaitre fut Lucius Atius, tribun militaire en 178 B.C. Plusieurs des Atii ont servi dans la guerre civile entre César et Pompée. La gens Attia peut être identique à cette famille, bien que les individus connus sous ce nom aient vécu près d’un siècle après les Atii les plus notables, et ne sont pas connus pour avoir été apparentés. (1). 

La gens ne semble pas avoir été d’une grande antiquité, et aucun de ses membres n’a jamais atteint le consulat; mais, comme Auguste y était lié du côté de sa mère, la flatterie des poètes tire son origine d’Atys, fils d’Alba et père de Capys. Atys était le sixième roi d’Alba Longa, une ancienne ville du Latium, fondée traditionnellement par Ascanius, le fils d’Énée, et la ville mère de Rome. (2) (3).

Le savant vénitien Paulus Manutius a supposé que la famille des Labieni appartenait à l’Atia gens, opinion qui a été suivie par la plupart des écrivains modernes. Cependant, Spanheim a souligné qu’il n’y avait aucune autorité pour cela. Comme Labienus ne se trouve pas comme le cognomen d’une personne nommée Atius, ni dans aucune autre gens, c’est probablement le nomen d’une gens séparée. (4).

Magistrats monétaires

1- Quintus Labienus Parthicus _ 40 B.C.

Ce magistrat fit émettre un aureus (1706AT) et un denier (1707AT) tirés du même coin.

La légende apposée à ces monnaies est « Q LABIENVS PARTHICVS »

Sources

(1) Dictionary of Greek and Roman Biography and Mythology, William Smith

(2) Publius Vergilius Maro, Aeneid v. 568.

(3) Tite Live, Ab Urbe Condita i. 3.

(4) Ézéchiel Spanheim, De Praestantia et usu Numismatum Antiquorum ii. 11, 12.

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :