Aemilia

Aemilia

La gens Aemilia, écrite à l’origine Aimilia, était l’une des plus anciennes maisons patriciennes de Rome. La famille proviendrait du règne de Numa Pompilius, le deuxième roi de Rome, et ses membres occupaient les plus hautes fonctions de l’État, depuis les premières décennies de la République jusqu’à l’époque impériale. Les Aemilii étaient probablement l’une des gentes maiores, la plus importante des familles patriciennes. Leur nom était associé à deux routes principales (la Via Aemilia et la Via Aemilia Scauri), une région administrative de l’Italie et la Basilica Aemilia à Rome (1).

Origine de la gens

Plusieurs histoires ont été racontées sur la fondation des Aemilii. La plus connue était que leur ancêtre, Mamercus, était le fils de Numa Pompilius, qui était également revendiqué comme ancêtre des gentes Pompilia, Pomponia, Calpurnia et Pinaria. Une variante de ce récit a déclaré que Mamercus était le fils de Pythagore, qui aurait parfois enseigné Numa. Cependant, comme l’a fait remarquer Titus Livius, cela n’a pas été possible, car Pythagore n’est né que plus d’un siècle après la mort de Numa et vivait encore au début de la République. (1) (2).

Ce Mamercus aurait reçu le nom d’Aemilius en raison de la force de persuasion de sa langue (δι αιμυλιαν λογου), bien qu’une telle dérivation soit certainement une fausse étymologie. Une autre dérivation possible est celle d’un aemulus, « un rival », ou de la même racine. Selon une autre légende, les Aemilii sont descendus d’Aemylos, un fils d’Ascane, quatre cents ans avant l’époque de Numa Pompilius. Une autre version encore raconte que la gens descendait d’Amulius, l’oncle méchant de Romulus et Remus, qui déposa son frère Numitor pour devenir roi d’Alba Longa.

Que l’un de ces récits soit vrai, les Aemilii étaient probablement d’origine Sabine. Le praenomen Mamercus est dérivé de Mamers, un dieu adoré par les Sabelli du centre et du sud de l’Italie, et généralement identifié à Mars. Bien que généralement inclus dans les listes de praenomina régulièrement utilisées à Rome, et donc considérées comme latines, les Aemilii et Pinarii étaient les seules familles patriciennes à utiliser le nom.

Cette gens fut illustrée notamment par les Paul-Emile, les Scaurus, les Mamercus et les Lépide. Tacite dit encore : « Aemilium genus fecundum bonorum civium » (3). Les monétaires qu’elle fournit à la République sont nombreux, et il est peu de familles dont la numismatique soit historiquement aussi intéressante.

Magistrats monétaires

1- Manius Æmilius Lepidus _ 114-113 B.C.

Ce magistrat fit émettre un denier (1097AE).

La légende apposée à cette monnaie est « MN AE-M-ILIO »

2- Lucius Æmilius Lepidus Paullus _ 62 B.C.

Ce magistrat fit émettre deux deniers (1375AE) et (1377AE).

La légende apposée à ces monnaies est « PAVLLVS LEPIDVS »

3- Marcus Æmilius Scaurus _ 58 B.C.

Ce magistrat fit émettre un denier avec deux variantes (1390AE) et (1391AE).

La légende apposée à ces monnaies est « M. SCAVR »

4- Lucius Æmilius Buca _ 44 B.C.

Ce magistrat fit émettre cinq deniers (1524AE), (1527AE), (1529AE), (1530AE), (1531AE), un quinaire (1545AE) et un sesterce (1547AE).

La légende apposée à ces monnaies est « L.BVCA »

5- Marcus Æmilius Lepidus _ 61 B.C.

Lépide, cette année-la, fit émettre six deniers (1381AE), (1382AE), (1383AE), (1384AE), (1385AE), (1386AE).

La légende apposée à ces monnaies est « M. LEPIDVS »

6- Marcus Æmilius Lepidus _ 43-42 B.C.

Lépide fit émettre deux deniers (1564AN), (1565AN) et un quinaire (1566AN) avec Antoine.

La légende apposée à ces monnaies est « M. LEPID »

7- Marcus Æmilius Lepidus _ 43-42 B.C.

Entre 43 et 42 B.C., Lépide fit émettre sept aureii (1577AN), (1579AN), (1582AN), (1585AE), (1588AE), (1591AE) et un denier (1624AE) à son effigie.

La légende apposée à ces monnaies est « M·LEPIDVS·III·VIR·R·P·C »

Sources :

(1) Dictionary of Greek and Roman Biography and Mythology, William Smith.

(2) Tite-Live, Ab Urbe Condita, i. 18

(3) Tacite. Ann. VI. 27.

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :