Acilia

Acilia

Les Acilii sont les membres d’une ancienne famille romaine plébéienne des plus illustres, dont les branches ont porté les noms suivants : Aviola, Balbiis, Glabrio, Rufus, et d’autres moins connus.

Pline (1) raconte qu’un Péloponésien nommé Archagathus, fils de Lysanias, le premier médecin grec qui vint à Rome, 219 av. J.-C., établit son officine au carrefour Acilius, après qu’on lui eut conféré le droit de cité : « eique jus Quiritium datum, et labernam in COMPITO ACILIO empiam ob id publice ». C’est, sans doute par suite d’une tradition se rapportant à ce fait, que la gens Acilia prétendait avoir introduit la médecine à Rome, et qu’elle faisait dériver son nom du verbe grec « θεραπεία » guérir ; quelques-unes de ses monnaies font allusion à cette légende.

Emblème supposé

On pourrait peut-être, en raison de la même prétention, attribuer à la gens Acilia, les monnaies incertaines à l’ancien type des Dioscures, sur lesquelles figure comme emblème du nom du monétaire, le pentagramme, symbole de la santé. (2). (527AN)

Denier au pentagramme émis entre 206 et 200 B.C.

Magistrats monétaires

1- Marcus Acilius _ 155 B.C.

Ce magistrat fit émettre un denier (993AC), un semis (994AC), un triens (995AC) et un quadrans (996AC).

La légende apposée à ces monnaies est « M. ACILI »

2- Manius Acilius Balbus _ 125 B.C.

Ce magistrat fit émettre un denier (1045AC), un semis (1046AC), et un quadrans (1047AC).

La légende apposée à ces monnaies est « (MN). ACIL »

3- Manius Acilius Glabrio _ 49 B.C.

Ce magistrat fit émettre un denier (1422AC).

La légende apposée à cette monnaie est « MN ACILIVS »

Sources :

(1) Pline, Histoire naturelle, XXIX. 1, 12.

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :