You are currently viewing 869AT – Sextans Atilia – Marcus Atilius Saranus
Sextans

869AT – Sextans Atilia – Marcus Atilius Saranus

Avers Anépigraphe

Tète de Mercure à droite, avec le pétase ailé; en haut, deux points.

Revers : M. ATILI. ROMA  (Marcus Atilius. Roma)

Proue de navire à droite, devant la proue, deux points.

Datation 148 avant J.C.

Matière Bronze

Atelier : Rome

Gens Atilia

Références : RRC 214/6 – B.14 (Atilia)

Indice de rareté : 10+ 

18mm _ 3.8gr

Descriptif de la proue de navire :

Sur la proue du navire de guerre, on repère cependant bien l’imposant faux-stolos qui surmonte l’étrave et protège le pont.
L’étrave est masquée par la volonté de montrer l’éperon trident et le proembolon à mi-hauteur. Celui-ci est dans la continuité de la préceinte haute qui sert aussi d’appui à une caisse de rames dont on distingue bien le panneau frontal à gauche. Cette ligne est souvent constituée d’une succession de perles qu’on ne peut pas assimiler aux sabords puisque ces « perles » s’étendent jusqu’à l’étrave où il ne peut y avoir de rames.
Au dessous, chaque lame de l’éperon trident est le prolongement d’une ligne horizontale. Celle du bas est la quille, les deux autres sont des préceintes, qui se rejoignent parfois juste avant l’éperon.

Au dessus de la préceinte haute, derrière le faux-stolos, un triangle représente un œil apotropaïque, protecteur du navire.

Sur le pont une structure apparaît au dessus du plat-bord. Elle est constituée de 2 lignes horizontales et d’un portique.

Source : marine-antique.net


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

Nous ne trouvons pas, dans l’histoire, d’autre personnage à qui les monnaies portant M. Atilius Saranus puissent convenir mieux qu’à M. Atilius Saranus qui fut préteur en 602 (152 av. J.-C.), mais sur lequel on ne possède pas d’autre renseignement. Il n’est guère possible de faire remonter ces pièces jusqu’à M. Atilius Saranus. Père peut-être de celui dont nous venons de parler et qui, ainsi que nous l’avons dit plus haut, fonda en 564 (190 av. J.-C.) Placentia et Cremona. M. Atilius Saranus fut triumvir monétaire avec Q. Marcius Libo et L. Sempronius Pitio, comme le prouve le style des médailles. Les pièces que nous allons décrire n’appartiennent pas au même personnage que celles qui portent Saranus sans indication de genlilicium et de prenomen, et dont nous avons fait la série précédente. Celles-ci diffèrent par le type du denier, et le développement qu’a pris la signature du monétaire se rapporte à une époque postérieure.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Christopher Merat

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.