You are currently viewing 2421AU – Aureus Auguste

2421AU – Aureus Auguste

Avers : S P Q R IMP CAESARI 

Tête nue d’Auguste à droite.

Revers : QVOD VIAE MVN SVNT

Auguste à droite, couronné par la Victoire, en bige d’éléphants juste au sommet d’un arc flanqué de colonnades.

BM 7.83gr

Atelier Colonia Patricia?

Datation : 18-17 avant J.C.

Matière : Or

Gens : Julia

Références : RIC 140.

Descriptif : Auguste avait non seulement une compréhension claire de la nature de l’histoire, mais il n’était pas trop modeste pour enregistrer ses réalisations afin que sa place dans l’histoire soit appréciée. Le document principal qu’il a écrit sur ce sujet est le Res Gestae Divi Avgvsti, «  Les réalisations du divin Auguste  », qu’il a confié aux vierges vestales pour qu’après sa mort, il soit inscrit sur des tablettes de bronze pour être exposé devant son mausolée . Parmi les nombreuses réalisations qu’il cite, il y a la construction ou la réhabilitation de routes. Au passage 20.5, Auguste déclare: «Dans mon septième consulat, j’ai restauré la Via Flaminia de la ville jusqu’à Ariminum [Rimini], ainsi que tous les ponts sauf le Milvien et le Ninucien.» Cette affirmation est reprise par Suétone (Auguste, 30) et par Dio Cassius (LII.22), qui note qu’Auguste a érigé des arcs surmontés de statues de lui-même sur des ponts à chaque extrémité de la Via Flaminia. Dès 27 av.J.-C., année charnière au cours de laquelle Auguste entra dans son septième consulat, Auguste pressa les généraux et les sénateurs de les mettre en service en exigeant qu’ils supervisent et paient pour la réparation des autres routes principales. Les généraux devaient payer cela avec des prix en argent qu’ils avaient pris dans leurs campagnes. Ce grand effort a été commémoré par une série d’auréi et de deniers généralement attribués à une menthe espagnole frappant dans la période 18-17 av. Cet aureus, inscrit QVOD VIAE MVN [ITAE] SVNT («Pour avoir fait construire les autoroutes»), montre la Victoire couronnant Auguste, qu’elle accompagne dans un biga d’éléphants sur une arche carrée flanquée de portiques couverts. D’autres pièces de cette série montrent une scène d’éléphant-biga identique sur une double arche sur un viaduc, ou sur une arche centrale ronde flanquée d’arcades, ou montrent la Victoire et Auguste dans un quadrige de chevaux sur une double arche ornée d’un rostra situé sur un viaduc. Nous pourrions supposer que celles-ci faisaient partie des statues mentionnées par Dio. La préoccupation d’Auguste pour la réparation des routes était pratique, car les routes étaient essentielles au succès de l’empire. Non seulement ils étaient utiles pour le transport des marchandises et la circulation des voyageurs, mais ils étaient essentiels pour l’efficacité de l’armée, qui pouvait se déplacer à grande vitesse sur ces autoroutes. Dans le cas commémoré par cet aureus, Auguste pensait à l’avenir puisqu’il prévoyait d’utiliser la Voie Flaminienne pour déplacer des troupes en Gaule, où il prévoyait de lancer de grandes campagnes qui sécuriseraient et romaniseraient davantage cette province.

Pas de vente observée de cet aureus.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Christopher Merat

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.