2145AU – Denier Auguste – C. Marius Tromentina

2145AU – Denier Auguste – C. Marius Tromentina

Avers : AUGVSTVS (Auguste)

Tête nue d’Auguste à droite, le tout dans une couronne de chêne.

Revers : C. MARIVS C. F. TRO. III VIR (« Caius Marius Caii filius Tromentina, triumvir », Caius Marius, fils de Caius, triumvir monétaire)

Tête de Julie tournée à droite et surmontée d’une couronne, entre les têtes de Caius Cesar et de Lucius Caesar tournées également à droite.

Münzkabinett 3.78gr

 

Atelier Rome

Datation : 13 avant J.C.

Matière : Argent

Atelier : Rome

Gens : Julia et Maria

Références : RIC 405, BM 106, BN 526, Maria 16.

Descriptif : Les Romains avaient traditionnellement considéré les monarchies héréditaires des Grecs et des Perses comme une forme dégénérée de gouvernement, ils allaient bientôt adopter les mêmes principes. Alors que Rome passait d’une république à un empire dans lequel des individus puissants gouvernaient sans le consentement du sénat, il était naturel que le concept de dynastie émerge. Le premier Romain à utiliser l’imagerie dynastique sur la monnaie fut Sextus Pompée, qui dépeignit son père décédé sur des deniers dès 45-44 av. et qui se montra, son père et son frère sur un auréi de 42 av. Mais puisque ces deux parents étaient morts, la monnaie n’était guère plus qu’une exposition de son pedigree. Marc Antoine a poussé le concept à un niveau supérieur lorsqu’il a commencé à représenter ses proches vivants sur des pièces de monnaie peu de temps après l’assassinat de Jules César. Ce faisant, Antoine a présenté une dynastie active, car les pièces portaient les portraits de plusieurs parents, dont son frère, son fils et peut-être trois de ses quatre épouses. Auguste n’était pas aussi audacieux qu’Antoine, et son approche prudente et méthodique de l’introduction de la monarchie se révéla plus fructueuse: elle émergea tranquillement comme un sous-produit de ses auctoritas croissantes, tandis qu’Antoine annonçait sans vergogne sa famille à la manière d’un potentat oriental. Auguste a attendu plus de trois décennies, jusqu’en 13 av.J.-C., pour faire sa première expression publique de dynastie sur la monnaie. Même alors, la même année, Cassius Dio nous dit qu’Auguste était nerveux à propos des manifestations publiques de la dynastie, car lorsque Tibère, alors consul, plaça Gaius César, sept ans, aux côtés de l’empereur lors de jeux publics, Auguste montra son mécontentement à ceux dans la foule qui ont fait l’éloge, et il a plus tard réprimandé Tibère pour avoir placé son petit-fils aîné à ses côtés (Dio LIV, 27). Nous avons la chance d’avoir ici la pièce maîtresse de l’effort d’Auguste pour représenter sa dynastie sur la monnaie – un denier rare montrant sur son avers le portrait d’Auguste et sur son revers des portraits de sa fille Julia et de ses deux fils de l’époque, Gaius César et Lucius Caesar. L’affichage dynastique est complété par un autre denier montrant le portrait de Julia sous les traits de la déesse Diane, et avec plusieurs pièces représentant Marcus Agrippa, le mari de Julia et le père de Gaius et Lucius.

Un exemplaire de ce denier s’est vendu à 7250 Dollars lors de la vente TRITON XI en 2008.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chantecler

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.