1758AN – Denier Marc Antoine – Marcus Antonius

1758AN – Denier Marc Antoine – Marcus Antonius

Avers : ANT. AVG. III VIR. R. P. C (Antonius Augurus Triumviri Rei Publicæ Constituandæ, Antoine augure triumvir pour la restauration de la République)

Trirème voguant à droite avec l’acrostolium.

Revers : CHORTIVM·PRAETORIARVM (les cohortes prétoriennes)

Aigle légionnaire, “aquila” tournée à droite entre deux étendards, “signa”.

Denier Marc Antoine _ RRC 544/8

Datation : 32 – 31 avant J.C.

Matière : Argent

Atelier : Patras

Gens : Antonia

Références : RRC 544/8 – B.102 (Antonia) – CRR.1213

Indice de rareté : 9 

Descriptif : Marc Antoine, après avoir rompu avec Octave, joignit ses forces à celles de Cléopâtre et rencontra celles d’Octave à Actium (31 avant J.-C.). La flotte d’Octave, commandée par Agrippa, gagna la bataille navale tandis que la flotte égyptienne s’enfuyait, bientôt suivie par Antoine qui se retira en Égypte avant de se suicider l’année suivante avant l’arrivée d’Octave à Alexandrie. Marc Antoine fit frapper des deniers aux noms de 23 légions, les frappes des 6 dernières, de 24 à 30, n’ayant jamais été vues, si elles existent.

Au départ les Prétoriens étaient constitués par les hommes et les officiers qui accompagnaient le général (garde rapprochée). Au moment de la guerre Civile, Marc Antoine réorganisa les cohortes prétoriennes en quatre unités. Après la bataille d’Actium, Auguste réorganisa l’armée et fit des Prétoriens, les troupes d’élite cantonnées près de Rome constituant la garde rapprochée de l’empereur.

Pour l’ensemble des deniers des légions, M. Crawford a relevé une estimation de 864 coins de droit et de 960 coins de revers représentant une production massive, comprise entre deux et quatre millions de deniers. Le coût d’une légion était d’un million de deniers par an.


Lieux de découverte (10 exemplaires)

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chantecler

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.