1720AN – Aureus Marc Antoine et Octave – Marcus Antonius

1720AN – Aureus Marc Antoine et Octave – Marcus Antonius

Avers : ANTONIVS IMP (Antonius Imperator)

Tête nue de Marc Antoine à droite.

Revers : CAESAR IMP (Caesar Imperator)

Tête nue d’Octave à droite.

BNF 8.00gr

Atelier

Italie

Datation : 39 avant J.C.

Matière : Argent

Gens : Antonia et Julia

Références : RRC 529/1 – B.14 (Antonia) – Syd. 1327

Descriptif : La relation entre Marc Antoine et Octave était contradictoire même dans le meilleur des cas. Ils se sont affrontés deux fois en moins de deux ans après le meurtre de César, après quoi ils ont formé un triumvirat avec Lepide. Tous deux vivaient mal cette cohabitation, attendant le temps dans l’espoir de prendre le dessus avec le temps. Cependant, la bataille qu’ils ont évitée à la fin de 43 av. n’a été reporté que jusqu’à ce qu’ils s’affrontent à Actium une douzaine d’années plus tard. Leur coopération à court terme a permis à Antoine et Octave de vaincre conjointement Brutus et Cassius à Philippes à la fin de 42, après quoi les vainqueurs se sont séparés: Antoine partant pour l’est, et Octave revenant à l’ouest. À son arrivée en Italie, Octave a été confronté à deux ennemis inattendus, la femme d’Antoine Fulvia et son plus jeune frère Lucius Antoine, qui ont pris les armes contre Octave. Le jeune triumvir a remporté une victoire militaire contre eux dans la guerre de Perouse, et ses deux adversaires sont morts de causes naturelles quelques mois après la fin de la guerre. La guerre civile avec Antoine était maintenant imminente, mais a été évitée lorsque les deux se sont rencontrés dans le sud de l’Italie en octobre 40 et ont signé le pacte de Brundisium, par lequel ils ont divisé le monde romain entre eux. Sans surprise, Antoine a pris l’Est et Octave a pris l’Ouest, et ensemble ils ont confirmé que Lépide, la «troisième roue» du triumvirat, devrait rester limité à l’Afrique du Nord. Dans un effort pour renforcer le nouvel accord, Antoine a conclu un mariage malheureux avec la seule sœur d’Octave, Octavie. Cet aureus rare et impressionnant a été frappé dans un atelier italien par Octave peu après la signature du pacte. Les portraits sont d’une qualité exceptionnelle, surtout par rapport aux aureii à double portrait plus courants frappés par Antoine en Orient. Le jeune Octave est montré barbu dans un style qui, assez ironiquement, rappelle les portraits de Brutus « Eid Mar ».

Galerie : Deniers classés par ordre décroissant de masse.

Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

Ces médailles (n14 à 18), frappées en Gaule, et sur lesquelles Antoine et Octave ne prennent pas encore la qualification de triumvirs, mais seulement le titre d’imperalor, doivent être classées en 711, quand Marc Antoine, retiré en Gaule, se réconcilia avec Octave, grâce à l’intervention de Lépide. C’est seulement dans cette période que Marc Antoine et Octave purent frapper des monnaies avec le seul titre d’imperator, puisqu’à partir du mois de novembre de la même année, ils prennent celui de triumvir.

Lieu de découverte (1 exemplaire)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Christopher Merat

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.