1708JU – Aureus Octave – Tiberius Sempronius Graccus

1708JU – Aureus Octave – Tiberius Sempronius Graccus

Avers : DIVI – IVLI F (Divi Iuli Filius, Fils du divin Jules)

Tête barbue d’Octave à droite.

Revers : TI SEMPRON GRACCVS Q•DESIG IIII VIR (Tiberius Sempronius Graccus, Quatuorvir, quastor designatus)

Fortune debout à gauche, un gouvernail dans la main droite et corne d’abondance de la gauche.

BNF 8.16gr

Atelier

Rome

Datation : 40 avant J.C.

Matière : Or

Gens : Sempronia et Julia

Références : RRC 525/1 – B.12 (Sempronia) – Syd. 1126

Descriptif : En 40 av. le paysage numismatique romain était diversifié et complexe. Deux monnaies ont émis à Rome, dont cet aureus avec le portrait d’Octave. De plus, Octave a émis ses propres pièces à des monnaies à l’extérieur de la capitale, tout comme quatre autres: Sextus Pompée en Sicile, Marc Antoine et Quintus Labienus à l’Est et Domitius Ahenobarbus dans la région de la mer Adriatique ou Ionienne. Après la bataille de Philippes en octobre 42 av.J.-C., Octave entreprit la tâche ingrate d’installer quelque 40000 vétérans sur leurs terres promises. Comme il a acquis des terres en Italie par la force, sa popularité a souffert, et la femme de Marc Antoine Fulvie et son frère Lucius Antonius se sont attaqués à son malheur. Leurs attaques politiques ont agité les vétérans d’Antoine contre ceux d’Octave, aboutissant à la guerre de Perusine (41-40 av.J.-C.). Octave triompha dans ce conflit et par la suite, à la mort du gouverneur d’Antoine, s’empara de la Gaule pour lui-même. Alarmé par ces événements, Antoine a navigué vers l’ouest pour régler les affaires avec Octave. Bien que leur rencontre ait été précédée d’hostilités et d’un siège de Brundisium par Antoine, les triumvirs ont pu régler leurs différends. Le pacte résultant du 40 octobre av. confirma le règne d’Antoine à l’Est et le contrôle d’Octave sur l’Ouest, et lia théoriquement les hommes par le mariage d’Antoine avec la sœur d’Octave, Octavie. Au milieu de ces événements, cet aureus a été frappé par le monétaire Ti. Sempronius Gracchus. Ses monnaies portent sur leur avers le portrait d’Octave ou du déifié Jules César, indiquant clairement où se trouvait son allégeance. Bien que les inscriptions de pièces de Gracchus indiquent qu’il était un questeur désigné, on ne sait rien d’autre de sa vie. Le portrait de Fortuna fait allusion à la conclusion des guerres civiles d’Octavian avec Brutus et Cassius et avec les parents d’Antoine. L’autre revers du monétaire, qui montre un aigle légionnaire, un étendard militaire, une charrue et une verge d’arpenteur, est une allusion claire à la réinstallation des anciens combattants par Octave.

Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

Ti. Sempronius Gracchus. Monétaire entre 716 et 718 (38 à 36 av. J.-C.)

Ce personnage fit battre monnaie comme quatuorvir monétaire, charge qu’il remplit tandis qu’il était quaestor designatus. Ses deniers frappés au nom de l’autorité du sénat (senalus consulto), portent soit la tête laurée de Jules César divinisé, soit celle d’Octave. Un de ses collègues fut Q. Voconius Vitulus. On ne connaît pas les deux autres; on ne sait rien non plus de la carrière de Ti. Sempronius Gracchus.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Christopher Merat

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.