1705JU – Denier Octave _ Quintus Salvius

1705JU – Denier Octave _ Quintus Salvius

Avers : C. CAESAR. – III. – VIR. R. P. C (Caius Cæsar Triumviri Rei Publicae Constituandæ, Caius César, triumvir pour la restauration de la République)

Tête nue d’Octave à droite, imberbe.

Revers : Q. SALVIVS. I-MP. COS. DESIG (Quintus Salvius Imperator Consul Designatus, Quintus Salvius imperator consul désigné)

Foudre vertical.

Denier Salvia _ RRC 523/1

Datation : 40 avant J.C.

Matière : Argent

Atelier : Italie.

Gens : Salvia et Julia

Références : RRC 523/1a – B.92 (Julia)

Indice de rareté : 8 

Descriptif : Quintus Salvius Salvidienus Rufus, ami d’enfance d’Octave, est un homme d’une naissance obscure selon H.Cohen. Pendant qu’il faisait paitre ses troupeaux, il vit s’élever une flamme au dessus de sa tête. A la suite de ce prodige qui annonçait sa grandeur future, Octave le prit en affection et le fit désigner consul, quoiqu’il n’ait jamais été sénateur. Plus tard, s’étant mis du coté de Marc Antoine, Octave le fit mettre à mort.

M. Crawford a relevé une estimation inférieure à 30 pour les coins de droit et inférieure à 33 pour les coins de revers.


2) Variante du denier Octave avec la légende DES G au revers. La lettre G se trouve dans le champ :

Références : RRC 523/1b – B.93 (Julia)


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

Q. Salvidienus Salvius Rufus. Imperator, consul designalus en 713 (41 av. J.-C.).

Dans les Fastes consulaires, on ne trouve pas mention de Q. Salvius; pourtant, ce personnage fut consul désigné, puisque les monnaies lui donnent ce titre. Aussi, on n’a pas hésité, depuis Eckhel à croire que ce Q. Salvius est le même que Q. Salvidienus Rufus, consul désigné en 713 (41 av. J.-C.). D’une basse extraction, Q. Salvidienus Rufus fut élevé aux plus hautes dignités par Octave, mais il paya son bienfaiteur par l’ingratitude. La légende rapporte que tandis qu’il faisait paître ses troupeaux, on vit s’élever des flammes au-dessus de sa tête. C’est probablement à cette tradition que se rapporte le foudre qui figure sur son denier. Quoiqu’il en soit, ce prodige parut annoncer sa grandeur future, et à partir de ce moment, Octave le prit en affection. En 712 (42 av. J.-C.), il lui donna le titre d’imperator avec le commandement de la flotte chargée de faire la guerre à Sextus Pompée; il fut battu près de Brundisium. Plus tard, Salvidienus fut envoyé en Espagne, puis dans la haute Italie pour s’opposer à L. Antonius et à Fulvie qui avaient pris les armes contre Octave. A la fin de cette campagne de l’an 713-714 (41-40 av. J.-C.), connue sous le nom de guerre de Pérouse, il passa dans la Gaule Narbonnaise, et Octave lui promit le consulat pour l’année suivante. Ses monnaies ont donc été frappées en 713 (41 av. J.-C.). La faveur d’Octave n’empêcha pas Salvidienus d’écrire à Marc Antoine pour lui proposer de trahir Octave. Mais bientôt Antoine réconcilié avec Octave, démasqua la fourberie et la trahison de Salvidienus qui fut condamné à mort en 714 (40 av.-J.-C.) : il ne put ainsi être consul effectif et n’eut pas le temps de prendre possession de la charge qui lui avait été promise.


Lieux de découverte (18 exemplaires)

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chantecler

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.