You are currently viewing 1702AN – Denier Marc Antoine – Lucius Munatius Plancus

1702AN – Denier Marc Antoine – Lucius Munatius Plancus

Avers : M ANTON IMP AVG III VIR R P C (Marcus Antonius Imperator, Augur, Triumvir Republicae Constituendae)

Lituus et vase.

Revers : L PLANCVS PRO COS (Lucius Plancus Pro-consul)

Eclair, vase et caducée.

BM 3.68gr

Atelier

Grèce

Datation : 40 avant J.C.

Matière : Argent

Gens : Munatia et Antonia

Références : RRC 522/2 – B.59 (Antonia) – Syd. 1190

Descriptif : Cette monnaie a peut-être été frappée alors qu’Antoine et L. Munatius Plancus déplaçaient leurs forces à travers la Grèce vers la côte de l’Épire. Plancus était un partisan d’Antoine jusqu’à l’échec de la campagne parthe du triumvir, date à laquelle il reporta son allégeance à Octavian (Suétone [7 août] nous informe que c’est à la suggestion de Plancus qu’Octave prit le nom d’Auguste).

Remarquablement, la tombe de Plancus, construite au sommet du mont Orlando dans la ville balnéaire de Gaeta, en Italie, a survécu. L’inscription de la tombe raconte les plus grandes réalisations de sa carrière: Lucius Munatius Plancus, fils de Lucius, petit-fils de Lucius, arrière-petit-fils de Lucius, consul, censeur, deux fois imperator, septemvir epulonum, ayant triomphé des Raetians, construit le temple de Saturne à partir du butin;
terrain loti en Italie à Beneventum; et en Gaule, fonde les colonies de Lugdunum (Lyon, France) et Raurica (Bâle, Suisse). Sear (CRI p. 256) suggère que le grand vase au revers « peut se rapporter à son appartenance [de Plancus] au collège sacerdotal des Epulones dont la fonction était de superviser certains banquets sacrés. »

Galerie : Deniers classés par ordre décroissant de masse.

Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

La gens Munatia, originaire de Tibur, est connue à partir du second siècle avant l’ère chrétienne. On cite, à cette époque, C. Munatius, chargé d’une mission dans la Gaule cisalpine et la Ligurie, en 581 (173 av. J.-C.). Le seul nom qu’on rencontre sur les médailles, est celui de L. Munatius Plancus, ami et lieutenant de Jules César et de Marc Antoine. Plancus fit la guerre des Gaules, comme légat de Jules César, en 700-701 (54-53 av. J.-C.); dans les années suivantes, on le trouve successivement en Espagne et en Afrique. Enfin, il fut préfet de Rome en 708-709 (46-45 av. J.-C.), chargé de l’administration de la ville, pendant que César séjourna en Espagne pour combattre les débris du parti pompéien. C’est en qualité de praefectus Urbis, que Plancus frappa les monnaies qui portent son nom associé à celui de Jules César. En l ‘an 710 (44 av. J.-C.), Plancus était gouverneur de la Gaule transalpine : ce fut alors que, à l’exemple de ce que faisait A. Hirtius dans la Gaule Belgique, il imposa au chef gaulois Attamos ou Apamos, l’obligation de placer son nom, L. MVNAT. au droit des monnaies de bronze qu’il faisait frapper.
L. Munatius Plancus établit la colonie d’Augusta (Aoste) chez les Rauriques ; mais sa plus grande gloire est la fondation de la colonie de Lugdunum, au confluent de la Saône et du Rhône. C ‘est en 711, un an après la mort de César, que Plancus alla, sur les ordres du Sénat, jeter les fondements de la ville destinée à être la capitale de la Gaule. A cette date, Marc Antoine était en Gaule et il favorisa de tout son pouvoir l ‘établissement de la nouvelle colonie que, plus tard, la tradition appela même, en souvenir de lui, Marci municipium ‘. Nous avons signalé ailleurs les pièces émises dans l’atelier de Lugdunum,aux noms de Marc Antoine, de Lépide et d’Octave. On voit le portrait  de L. Munatius Plancus, accompagnant le génie de  la ville de Lyon, sur des médaillons en terre cuite estampés durant la période impériale.
A la fin de l ‘an 711, Plancus qui entretint une correspondance active avec Cicéron, rentra à Rome où il obtint les honneurs du triomphe pour ses succès militaires, et en 712 (42av. J.-C.) il fut consul et combattit avec Antoine les révoltés de Pérouse . Deux ans plus tard, Antoine lui donna le gouvernement de la province d’Asie qu’il dut abandonner devant Labienus et l’invasion des Parthes. Comme proconsul, il fit frapper en Orient les monnaies (n. 4, 5, 6) qui portent son nom et celui de Marc Antoine. Le n. 4 nous apprend même qu’il fut proclamé imperalor iterum par ses troupes. Borghesi qui place ces médailles en 720 (34 av. J.-C.), pense que le foudre qu’on voit au revers, rappelle les monnaies grecques de Séleucie de Syrie. Plancus alla rejoindre Antoine à Alexandrie ; il y resta jusqu’à la chute de son maître. Après Actium, il se retira secrètement à Rome, en l’an 722 (32 av. J.-C.), puis il se rallia à Octave qui le combla de ses faveurs. Il fut un de ceux qui proposèrent au Sénat de donner à Octave le titre d’Auguste, en 727 (27 av. J.-C.); il fut enfin censeur en 727 (22 av. J.-C.) avec Paullus Aemilius Lepidus, et il fit construire le temple de Saturne.

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Christopher Merat

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.