1653JU – Denier Brutus – Pedanius Costa

1653JU – Denier Brutus – Pedanius Costa

Avers : COSTA LEG (Costa Legatus, Costa Légat)

Tête laurée d’Apollon à droite.

Revers : BRVTVS / IMP (Brutus/ Imperator)

Trophée militaire composé d’une cuirasse, de deux lances et d’un bouclier en forme de huit.

BNF 3.93gr

Atelier : Asie Mineure ou Macédoine

Datation : 43 – 42 avant J.C.

Matière : Argent

Gens : Pedania et Junia

Références RRC 506/2 – B.42 (Junia) – Syd.1296

Descriptif : Marcus Junius Brutus était un Romain au sang bleu qui avait atteint une fortune en prêtant de l’argent à des taux d’intérêt exorbitants lorsqu’il a été suborné dans le complot contre son ancien bienfaiteur, Jules César. Son lointain ancêtre étant entré dans l’histoire comme un grand tyrannicide, Brutus est rapidement devenu le chef de facto et le porte-parole des assassins. Après les ides de mars, Brutus incita un sénat effrayé à lui donner un poste de gouverneur dans le nord de la Grèce et partit rapidement pour lever des fonds et des armes pour la guerre civile en préparation contre les adhérents de César. Il a coupé une bande brutale à travers la Grèce, la Thrace et l’Asie Mineure, pillant les trésors de la ville et imposant des taxes horribles à la pointe d’une épée. Il a transformé ses gains mal acquis en deniers d’argent pour payer son armée et sa marine grandissantes, y compris ce type. Brutus et ses compagnons furent bientôt manœuvrés dans la bataille contre les Césariens à Philippes en Grèce, où Marc Antoine s’avéra être bien le meilleur général. Brutus s’est suicidé avec le poignard même qu’il avait plongé dans César, ce qui a valu à ce personnage peu attrayant la réputation de martyr pour la cause de la liberté.

Galerie : Deniers classés par ordre décroissant de masse.

Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

Bien que la famille Pedania ne soit pas très illustre, elle remonte cependant à une origine fort ancienne. Tite Live cite un centurion du nom de T. Pedanius qui s’illustra par son courage, durant la seconde guerre Punique, en 542 (212 av. J.-C.), mais ce personnage est le seul que l’on connaisse pendant la période républicaine, avec Pedanius Costa qui fut lieutenant de Q. Caepio Brutus, en Asie, lors de la guerre civile. C’est en qualité de legatus que ce dernier fit frapper les deux médailles décrites plus bas, entre 710 et 712 (44 à 42 av. J.-C.). La tête laurée du droit est sans doute la tête de la Liberté ; le trophée du revers se rapporte aux triomphes de Brutus.

Lieux de découverte (20 exemplaires)

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Christopher Merat

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.