1623AE – Aureus Lepide et Octave – Marcus Æmilius Lepidus

Avers : LEPIDVS·PO(NT)·(MA)X – III·V·R·P·C (Lepidus Pontifex Maximus, Triumvir Reipublicae Constituendae)

Buste de Lepidus à droite.

Revers : CAESAR·I(MP)·III· – VIR·R·P·C (Caesar Imperator, Triumvir Reipublicae Constituendae)

Buste d’Octave à droite.

Denier Lepide et Octave _ RRC 495/2

Datation : 42 avant J.C.

Matière : Or

Atelier : Italie

Gens : Aemilia et Julia

RéférencesRRC 495/1 – B.34 (Aemilia)

Indice de rareté : 10+ 

Descriptif : Ce type a normalement été frappé en 42 avant J.-C. juste avant l’affrontement avec Cassius et Brutus à partir des sommes prélevées grâce aux proscriptions. Il existait avant le vol de 1831, un aureus du même type qui fut dérobé au Cabinet des médailles de la BnF et qui fut fondu.


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

Ces médailles (33 à 35) sur lesquelles Lépide, Marc Antoine et Octave prennent le titre de triumviri reipublicæ constituendæ, ont été frappées à l’occasion de la constitution même du triumvirat le 27 novembre 711.

Lépide, imperator et triumvir.

Les monnaies que nous décrivons ici, se rapportent à la période comprise entre la mort de César, aux ides de Mars 710, et la première rupture du triumvirat de Marc Antoine, Octave et Lépide en 712 (42 av. J.-C.). On peut les partager en deux séries : celles sur lesquelles Lépide figure soit avec Marc Antoine, soit avec Octave, sans nom de magistrat monétaire, et celles sur lesquelles le nom de Lépide est accompagné du nom de l’un des magistrats qui ont formé le collège monétaire de l ‘an 711 (43 av. J.-C.). Les premiers portent des emblèmes qui rappellent la dignité de pontifex maximus dont Lépide venait d être investi à la mort de César. Les secondes n’ont présenté, jusqu’ici, que trois noms de monétaires, bien que le collège de l ‘an 711 fût composé de quatre membres. Ce sont : L. Livineius Regulus, L. Mussidius Longus et C. Vibius Varus. On n’a pas de monnaie de Lépide avec le nom de P. Clodius. Les médailles de Lépide frappées par les magistrats que nous venons de citer sont en or et fort rares. Aucune des monnaies de Lépide n’est postérieure à l’an 711 ou au commencement de 712, moment où il passa en Afrique, à la suite de difficultés survenues entre les membres du triumvirat

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :