You are currently viewing 1613VI – Aureus Vibia – Caius Vibius Varus

1613VI – Aureus Vibia – Caius Vibius Varus

Avers : Anepigraphe

Buste de Roma à gauche, portant un casque avec une plume de chaque coté, tenant de la main droite une lance et un bouclier de la gauche.

Revers : C VIBIVS / VARVS (Caius Vibius Varus)

Némésis ailée debout à droite, lève le pli de sa robe de la main droite.

BNF 8.06gr

Atelier

Rome

Datation : 42 avant J.C.

Matière : Or

Gens : Vibia

Références : RRC 494/35 – B.25 (Vibia) – Syd.1136

Descriptif : Ce type de pièce explicite aurait pu être frappé en 42 av. pour les chefs du parti césarien, qui étaient au milieu des derniers préparatifs de la guerre contre Brutus et Cassius. Roma est représentée à l’avers en état de préparation au combat, comme s’ils partaient déjà à la guerre. Le revers représente Nemesis dans sa seule apparition sur la monnaie républicaine comme un reflet du désir césarien de se venger juste des meurtriers de Jules César.

Tout au long du printemps de 42 av. Brutus et Cassius ont fait campagne à l’Est, se rencontrant finalement à Sardes cet été avant de partir pour la Grèce. Antoine et Octave ont voyagé d’Italie en Grèce pour les affronter, avec des lignes de bataille tracées à l’automne. Les armées se sont affrontées à Phillipi lors de deux grandes batailles en octobre. Les Césariennes sont sortis victorieux lorsque Brutus et Cassius, en réponse à une défaite présumée, se sont tous deux suicidés. L’héritage d’Octave était maintenant scellé, bien qu’il lui faudrait encore un peu plus d’une décennie pour éliminer Antoine, Lepidus et les vestiges du parti pompéien.

Curiosité : Aureus de Claude émis en 44 AC reprenant Nemesis à son revers. La réutilisation de cet iconographie par Claude était sûrement due à son antiquarisme personnel.

BM 7.78gr
Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

C. Vibius Varus. Monétaire en 711-712 (43-42 av. J.-C.)

Ce magistrat composa un collège monétaire avec L. Livineius Regulus, L. Mussidius Longus et P. Clodius Turrinus. Ses trois collègues prennent le titre de quatuorvir auro publico feriundo; lui seul n’ajoute à son nom aucune qualification. Mommsen plaçait ce collège en 716; le trésor de Pieve-Quinta a démontré qu’il date des années 711 et 712 (43-42 av. J.-C.). Nous ne savons rien de la carrière de C. Vibius Varus qui n’est connu que par les médailles. Outre les monnaies que ses collègues et lui ont fait frapper aux noms de Lépide, de Marc Antoine et d’Octave, chacun d’eux a émis, sous l’autorité du sénat, des aurei et des deniers qui ne portent pas les noms des triumvirs et sont antérieurs à la constitution du triumvirat le 27 novembre 711. Aussi, les types qui figurent sur ces monnaies ont-ils entre eux une grande analogie. Ceux des pièces de C. Vibius Varus font allusion soit aux souvenirs de famille des Vibii, comme le denier n. 24, soit à la puissance romaine, à sa bonne fortune et à ses victoires, types monétaires usuels à la fin de la république.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Christopher Merat

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.