1578JU – Aureus Octave et Marc Antoine

1578JU – Aureus Octave et Marc Antoine

Avers : C.CAESAR·IMP III·VIR R P C PO(NT) AVG 

Tête légèrement barbue d’Octave à droite.

Revers : M·ANTONIVS IMP III VIR R P CA VG 

Tête nue de Marc Antoine à droite.

BnF 8.21gr

Atelier

Gaule cisalpine

Datation : 43 avant J.C.

Matière : Or

Gens : Julia et Antonia

Références RRC 493/1b – B.41 (Antonia) – Syd.1167

Descriptif : Cet aureus, avec ses inscriptions et portraits triumviraux, est d’un grand intérêt historique. Non seulement il fait partie des premières pièces d’Octave à reconnaître le deuxième triumvirat nouvellement formé, mais son affichage effronté des portraits d’Octave et d’Antoine montre clairement qu’aucun des deux hommes n’était opposé à cet idéal révolutionnaire. Cet aureus révèle comment cette nouvelle pratique à Rome consistant à représenter des hommes vivants sur la monnaie – quelque chose qui, il n’y a pas si longtemps, faisait partie des causes profondes du meurtre de Jules César – était sur le point de devenir courante. Par la suite, Octave et Marc Antoine ont émis des pièces de monnaie à deux portraits à plusieurs reprises, chacune reflétant des aspects de la situation actuelle entre ces alliés du beau temps. Ce problème semble avoir été frappé par Octave vers la fin de 43 av.J.-C., peut-être dans un atelier itinérant voyageant avec lui en Gaule cisalpine. Bien qu’il reconnaisse les deux hommes comme membres du Second Triumvirat, Octave en profite en tant qu’émetteur en énumérant ses deux appartenances sacerdotales (les pontifices et les augures) pour s’opposer à Antoine, qui n’a servi qu’avec les augures. Octave avait gagné beaucoup de terrain contre Antoine depuis son arrivée à Rome en mai ou juin 44 av. En effet, à peine un an environ avant que cet aureus ne soit frappé, il avait levé une armée de vétérans de Jules César qui marchaient sur Rome, forçant ainsi Antoine à fuir dans l’espoir de prendre son commandement proconsulaire en Gaule. Octave a suivi en accompagnant les consuls Pansa et Hirtius à Mutina, où Antoine avait assiégé Decimus Brutus, qui défendait sa prétention au poste de gouverneur de la Gaule. Octave a aidé les consuls – qui sont tous deux morts dans l’effort – à vaincre Antony, et en conséquence a été salué Imperator. Craignant Octave, le sénat tourna son affection vers Sextus Pompée, à qui il offrit le commandement des flottes romaines, et vers Brutus et Cassius, alors en Orient se préparant à faire la guerre à Antoine et Octave. Octave a répondu en mai 43 en occupant Rome pour la deuxième fois; en août, il avait forcé le sénat à reconnaître formellement son adoption par César et à le nommer l’un des consuls à la place de Pansa et Hirtius. Octave a ensuite jeté son dévolu sur Antoine, mais en novembre 43, les hommes ont évité la guerre civile en se joignant à l’ancien magister equitum Lépide de César pour former le deuxième triumvirat. Le pacte de cinq ans a été ratifié à contrecœur par le Sénat, qui était désormais impuissant à s’y opposer. Cependant, la formation du Triumvirat n’a pas apporté de stabilité au monde romain. En effet, au moment où Octave a publié cet aureus, les agents des triumvirs appliquaient de manière agressive les interdictions, par lesquelles ils éliminaient nombre de leurs ennemis de premier plan et confisquaient leurs biens. La victime la plus remarquable était l’orateur et militant politique Cicéron, décédé le 7 décembre de 43 av.

Variante : Légende du revers différemment disposée.

Référence RRC 493/1a

 

 

 

 

8.10gr – Numismatica Ars Classica

Lieu de découverte (1 exemplaire)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Christopher Merat

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.