You are currently viewing 1575CE – Aureus L. Cestius et C. Norbanus

1575CE – Aureus L. Cestius et C. Norbanus

Avers : C NORB – ANVS L CESTIVS PR (Marcus Antonius, Triumvir Reipublicae Constituendae)

Buste féminin drapé à droite, la tête ceinte d’un bandeau. (Sybille ou Vénus?)

Revers : SC (Senatus Consulto)

Cybèle à gauche tenant une patère de la main droite dans un char trainé par deux lions.

BnF 8.01gr

Atelier

Rome

Datation : 43 avant J.C.

Matière : Or

Gens : Norbana et Cestia

Références : RRC 491/2 – B.5 (Norbana) – Syd.1155

Descriptif : Cet intrigant aureus d’or appartient aux 12 mois qui ont immédiatement suivi l’assassinat de Jules César, qui a produit une situation chaotique à Rome lorsque le Sénat a brièvement retrouvé sa prééminence et qu’une foule d’alliances improbables ont été formées et rompues. Octave, le jeune héritier de César, s’est allié avec Cicéron et le Sénat contre Marc Antoine, qui après la fin de son consulat le 1er janvier 43 avant JC a pris une armée au nord pour attaquer Decimus Albinus Brutus, l’un des assassins, qui avait été nommé par le Sénat en tant que gouverneur de la Gaule cisalpine. Les nouveaux consuls Hirtius et Pansa, à leur tour, levèrent une armée sénatoriale et se mirent à attaquer Antoine, apparemment avec le soutien d’Octave. Lucius Cestius et Gaius Norbanus, tous deux césariens et partisans d’Octave, furent élus préteurs pour 43 av.J.-C. et ordonnèrent la frappe de cet aureus d’or aurei pour payer les soldats sénatoriaux. Le buste de femme à l’avers sur ce type est diversement décrit comme Vénus ou la Sibylle de Cumes; cette dernière semble plus probable que la représentation de Vénus (l’ancêtre légendaire du clan Julien) aurait montré de la sympathie pour la cause de la césarienne. La Sibylle était une prophétesse légendaire dont les déclarations poétiques, codifiées dans trois livres conservés au temple de Jupiter sur la colline du Capitole, étaient consultées en temps de crise. Au cours de la Seconde Guerre Punique (218-201 avant JC), les prophéties ont été consultées et trouvées pour recommander qu’un culte soit établi à Rome pour la déesse mère phrygienne Cybèle. Le revers représente Cybèle dans un char tiré par des lions.

Galerie : Aureii classés par ordre décroissant de masse.

Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

C. Norbanus Flaccus. Préteur en 710-711 (44-43 av. J.-C.)

On a généralement admis que les pièces d’or qui suivent ont été frappées par Norbanus et Cestius, qui auraient été investis de la charge de préfets urbains par César en 708-709. C’est là une hypothèse qu’a renversée Mommsen. Ces pièces d’or, fabriquées d’après le système adopté pour les monnaies de César, ont été frappées, non par deux préfets de Rome, mais par deux préteurs, avec l’autorisation du Sénat, qui essaya de ressaisir l’autorité souveraine après la mort du dictateur.
C. Norbanus Flaccus, préteur en 710-711, immédiatement après la mort de César, et collègue de L. Cestius, fut envoyé en 712 (42 av. J.-C.) par Octave et Antoine, avec huit légions, en Macédoine, pour faire la guerre à Brutus et à Cassius; il campa non loin de Philippes ; à l’approche de l’ennemi, il se jeta dans Amphipolis pour secourir cette ville menacée et attendit Antoine : ce dernier arriva enfin et battit le parti républicain à la fameuse bataille de Philippes. C. Norbanus Flaccus fut consul en l’an 716 (38 av. J.-C.) avec Ap. Claudius Pulcher. Nous donnons, à la famille Cestia, des renseignements historiques sur L. Cestius. Sur l’aureus n° 5, le char de Cybèle avec des lions, est en l’honneur de Marc Antoine qui, semblable à Cybèle, parut sur un char traîné par des lions.

Lieux de découverte (2 exemplaires)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Christopher Merat

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.