1511VA – Denier Valeria – Lucius Valerius Acisculus

1511VA – Denier Valeria – Lucius Valerius Acisculus

Avers ACISCVLVS

Tête de Jupiter à droite, derrière, une petite pioche (Acisculus). Le tout dans une couronne de laurier.

Revers : L. VALERIVS (Lucius Valerius)

Anguipede géant de face prenant de la main droite l’éclair de Jupiter qui a frappé son flanc et la main gauche levée à l’agonie.

Denier Valeria _ RRC 474/4

Datation : 45 avant J.C.

Matière Argent

Atelier : Rome

Gens : Valeria

Références : RRC 474/4 – B.21 (Valeria)

Indice de rareté : 10 

Descriptif : La petite pioche, derrière la tête de Zeus, est un jeu de mots avec le cognomen du monétaire (acisculus ou petit marteau de tailleur de pierre).


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

Tous les types des monnaies de L. Valerius Acisculus se rattachent à l’origine mythologique dela famille Valeria et se résument dans les idées de force et de valeur, unies à celles de santé et de salut qu’on retrouvait étymologiquement dans le mot valere.

L’explication mythologique du géant anguipède qui tient la foudre (n. 21) est due à M. le baron de Witte. C’est le géant Valens, le même mot, au fond, que Valerius. La légende mythologique raconte que Coronis, fille de Phlégyas et mère d’Esculape, était sur le point de donner le jour à son fils, quand le corbeau vint annoncer à Apollon que Coronis avait épousé Valens, fils d’Elatus, union d’où devait sortir Esculape. Irrité de l’infidélité de sa maitresse. Apollon perça de ses traits les deux amants. Une autre tradition appelle le héros Valens du nom de Lycus , loup, et nous avons vu que le loup est le symbole de l’Apollon du mont Soracte, près de Faléries. Le géant Valens, le type de la puissance, de la force et de la valeur, est représenté, dans la mythologie, comme luttant contre les dieux : il tient la foudre comme Jupiter, et sur notre denier, il est directement opposé au père des dieux dont la tête figure au droit. Son nom répond à Valenlia, nom primitif de Rome, à Valeria Luperca et à l’aigle Valeria, comme Lycus rappelle la louve nourricière des fondateurs de Rome et correspond à Lupa, Luperca ou Valeria Luperca : on voit que les deux traditions mythologiques se confondent.
Nous avons dit que le nom de Valerius, à côté de l’idée de force, implique aussi l’idée de santé, de guérison, en prenant pour étymologie de ce nom les mots latins valere, valetudo. Or, Valens, le père d’Esculape, est un héros qui rend la santé; le nom grec d’Esculape,(sine cruribus) et désigne un héros qui n’a pas de jambes; d’ailleurs, dans la mythologie grecque, les géants sont presque toujours représentés anguipèdes. 


Lieux de découverte (2 exemplaires)

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chantecler

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.