You are currently viewing 1496PO – Denier Pompée le jeune – M. Minatius Sabinus

1496PO – Denier Pompée le jeune – M. Minatius Sabinus

Avers IMP – CN·MAGN (Cnaeus Magnus, Imperator)

Tête de Cnaeus Pompeius Magnus à droite.

Revers : PR·Q // M·MINAT / SABIN (Marcus Minatius Sabinus, Proquaestor)

Soldat Pompée entre deux personnifications de ville espagnole. Celui de gauche lève la main droite pour le saluer? Et celui de droite est à genou pour présenter un bouclier.

BnF 3.73gr

Atelier

Espagne

Datation : 46 – 45 avant J.C.

Matière Argent

Atelier : Espagne

Gens : Minatia et Pompeia

Références : RRC 470/1b – B.12 (Pompeia) – Syd.1038

Descriptif : Parmi les figures dominantes de la fin de la République figurait Gnaeus Pompeius, mieux connu sous le nom de Pompée « le Grand », qui, à la mi-vingtaine, avait déjà gagné son nom de famille Magnus. Aux côtés de son père Pompée Strabon et plus tard en alliance avec le seigneur de guerre Sylla, Pompée a vécu dans l’œil de la tempête qui a défié l’autorité du Sénat. À maintes reprises, Pompée (comme son père) a défié les demandes du Sénat de dissoudre ses armées. Il était un commandant impitoyable, écrasant les restes du parti marial en Afrique du Nord, combattant le rebelle Sertorius en Espagne, écrasant l’armée d’esclaves de Spartacus dans le sud de l’Italie, nettoyant la Méditerranée orientale des pirates et livrant la défaite finale au grand ennemi de Rome. en Asie, Mithradate VI du Pont. Après ses grands succès en Asie, Pompée a rejoint Crassus et Jules César pour former le premier triumvirat en 60 avant JC, qui est resté intact jusqu’en 53, lorsque Crassus est mort au combat contre les Parthes. Bientôt, Pompée se trouva allié avec le Sénat contre César, ce qui fit que César franchit le Rubicon en 49, forçant Pompée et ses alliés à fuir en Grèce. L’année suivante, leur conflit s’est déplacé sur le sol grec, à Pharsale, où Pompée a été vaincu dans la célèbre bataille, après quoi il s’est enfui en Égypte et a été rapidement assassiné. Ce denier rare a été frappé par le fils aîné de Pompée, Pompée Junior, vraisemblablement à la monnaie espagnole de Corduba peu de temps avant la bataille de Munda le 17 mars 45. Lors de cette bataille, les Pompéiens ont subi une autre défaite écrasante contre Jules César. À l’exception peut-être des bronzes civiques de Soli-Pompéiopolis en Cilicie, aucun portrait de Pompée n’apparaît sur la monnaie qu’après sa mort, faisant ainsi de la série à laquelle appartient cette pièce ses premières pièces de portrait solidement datables.

Galerie : Les deniers présentés dans la galerie ci-dessous sont classés par ordre décroissant de masse.

Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

La famille Minatia est peu connue. Nous ne pouvons guère mentionner que Minatius Magius Asculanensis, grand-père de l’historien Velleius Paterculus, qui se distingua durant la guerre Sociale en 664 (90 av. J.-C.), et M. Minatius Sabinus qui fit frapper, 708-709 en (46 et 45 av. J.-C.), les monnaies que nous allons décrire. Son nom ne se rencontre que sur les médailles, qu’il frappa en Espagne, comme proquesteur de l’armée de Cn. Pompée; on remarquera que ses médailles portent au droit la tête du grand Pompée, bien qu’elles soient émises sous l’autorité de son fils Cnaeus, qui en 708-709 tenait l’Espagne. Cneus Pompée fut défait à Munda et mourut en 709 (45 av. J.-C.). Les types des monnaies se rapportant à Cnaeus Pompée, nous en donnerons l’explication à la famille Pompeia.

Lieux de découverte (3 exemplaires)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Christopher Merat

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.