1484CO – Denier Considia – Caius Considius Pætus

1484CO – Denier Considia – Caius Considius Pætus

Avers : Anépigraphe

Tête laurée d’Apollon à droite; derrière la tête, A (Apollon).

Revers : C. CONSIDIUS // PAETI (Caii Considii Pæti, de Caius Considius Paetus)

Chaise curule.

Denier Considia _ RRC 465/2

Datation : 46 avant J.C.

Matière Argent

Atelier : Rome

Gens : Considia

Références : RRC 465/2 – B.2 (Considia) – CRR.991

Indice de rareté : 5 

Descriptif : Ce denier rappellerait que Jules César reçut le privilège de s’asseoir sur une chaise curule, placée entre les deux consuls dans l’enceinte du Sénat après sa victoire de Thapsus en 46 avant J.-C. sur le parti pompéien. Le A, placé derrière la tête du dieu au droit, serait l’initiale d’Apollon. Au revers, la légende est au génitif sur notre pièce, mais se rencontre aussi au nominatif.


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

C. Considius Paetus. Monétaire en 705 (49 av. J.-C.)

Borghesi a reconnu dans ce monétaire le personnage désigné ainsi par Hirtius : C. Considius filiusi, qui était le fils de C. Considius Longus, propréteur en Afrique et partisan de Pompée. Le monétaire se déclara aussi, comme son père, l’adversaire de César, mais après la bataille de Thapsus en 707 (47 av. J.-C.), il fit sa soumission et obtint son pardon avec le gouvernement d’Hadrumète. Ses monnaies ont été frappées en 705 (49 av. J.-C.) à Apollonie d’Illyrie. Cicéron nous parle des pièces d’argent qu’on fit frapper dans cette ville à cette époque de détresse; C. Considius fuyait avec les partisans de Pompée. Le buste de Pallas et le quadrige de la Victoire, ainsi que la Victoire portant un trophée, expriment évidemment les voeux et les espérances des Pompéiens; la tête de Vénus Erycine fait allusion aux souvenirs de la famille Considia que nous avons signalés plus haut; la chaise curule nous indique que C. Considius Paetus était probablement édile curule à l’époque où il fit frapper monnaie. Quant à la tête laurée à l’aspect féminin qui figure sur les deniers n° 2, 3 et 4, dans laquelle Eckhel a voulu reconnaître Vénus, et d’autres la Liberté, elle est la même divinité que celle qui est figurée sur les deniers de Q. Pomponius Musa et de P. Clodius Turrinus. Borghesi a prouvé que c’était la tête d’Apollon, telle qu’on la voit plus tard sur des monnaies de l’empereur Domitien frappées à Apollonie, le lieu même où C. Considius Paetus a fabriqué ses médailles, et c’est par Apollo que doit être interprétée la lettre A qui figure derrière la tête du dieu sur le denier n° 2. Les collègues de C.Considius Paetus furent Man. Cordius Rufus et Q. Sicinius.


Lieux de découverte (165 exemplaires)

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chantecler

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.