1467EP – Denier Scipion – Eppius

1467EP – Denier Scipion – Eppius

Avers : Q. METELL / SCIPIO. IMP (Quintus Metellus Scipio imperator)

Tête l’Afrique à droite, coiffée de la dépouille d’éléphant avec un épi de blé placé devant le visage et un araire sous le buste.

Revers : EPPIVS/ LEG. F. C (Eppius Legatus Fisci Castrensis, Eppius légat du trésor des camps)

Hercule nu debout de face, la léonté sur le bras, appuyé sur sa massue reposant sur un rocher.

Denier Scipion _ RRC 461/1

Datation 47-46 avant J.C.

Matière Argent

Atelier : Afrique

Gens : Eppia et Caecilia

Références : RRC 461/1 – B.50 (Caecilia) – CRR.1051

Indice de rareté : 7

Descriptif : Scipion appartenait au parti pompéien. Après la défaite de Pharsale (48 avant J.-C.), il se réfugia en Afrique et s’allia à Juba Ier de Maurétanie. Il fut vaincu par César à Thapsus le 6 février 46 avant J.-C. Le droit de la monnaie rappelle le rôle rempli par l’Afrique après la destruction de Carthage en 146 avant J.-C. : le grenier de Rome, avant la conquête de l’Égypte, que rappellent les symboles agricoles accostant l’Afrique. Au revers, Eppius, magistrat comptable des légions de Scipion, était un pompéien convaincu. Il survécut au désastre africain et se rallia ensuite à Sextus Pompée en Espagne. L’Hercule du revers pourrait être un groupe lapidaire de Glycon, copié d’après une œuvre grecque de Lysippe. Cette statue fut découverte en 1540 dans les Thermes de Caracalla (Regio XII) et acquise par le pape Paul III (1534-1549). Cette statue est plus connue sous le nom d’Hercule Farnèse car Paul III, avant de devenir pape, s’appelait Alexandre Farnèse. Elle fut par la suite la propriété de la famille des Bourbons de Naples, par Charles de Bourbon (1734-1759) et se trouve maintenant au musée de Naples. Elle apparaît dans le monnayage pour la première fois pendant les guerres civiles en 46 avant J.-C. Pour David Sear, il pourrait s’agir d’une représentation de Melqart, forme phénicienne d’Hercule en Afrique du Nord.

M. Crawford a relevé une estimation inférieure à trente coins de droit et à trente-trois coins de revers.

1) Variante du denier Scipion avec Afrique avec une grosse tête :


2) Variante du denier Scipion avec Afrique avec une petite tête :


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

Eppia. Le seul membre de cette famille qui soit historiquement connu et qui fit frapper monnaie, est M. Eppius qui prit une part active dans les troubles de la fin de la république et figura parmi les principaux chefs du parti pompéien. Il se distingua d’abord comme lieutenant de Q. Metellus Scipion dans la guerre que celui-ci soutint en Afrique contre Jules César ; après Pharsale, il se rangea sous les étendards de Cn. Pompée ; mais à la suite de la bataille de Thapsus en 708 (46 av. J.-C.), il obtint son pardon de César, et l’histoire le perd de vue. Toutes ses monnaies ont été frappées pendant qu’il était lieutenant de Q. Metellus Scipion, de Jules César et de Sextus Pompée, dont elles portent les noms en même temps que le sien ; elles datent donc de 706 à 710 (48 à 44 av. J.-C.). Le denier est de fabrique africaine ; on y voit la tête de l’Afrique coiffée de la peau d’éléphant et environnée de symboles qui marquent la fertilité agricole de cette province, le grenier de Rome. Cette même tête de l’Afrique se voit sur un denier de Q. Metellus Scipion frappé également dans cette province par P. Licinius Crassus (Caecilia, n. 51 ). Le type du revers n’a pas été expliqué jusqu’ici d’une manière satisfaisante. Cavedoni le regardait comme un souvenir de famille : c’était selon lui, en mémoire de ce qu’Hercule avait laissé les Epiens jouir en repos du fruit de leurs travaux et des siens dans la campagne romaine. Cette interprétation semble trop ingénieuse ; le type d’Hercule symbolise peut-être simplement la force du parti politique dans lequel servait M. Eppius.
Après la bataille de Thapsus, en 708, César accorda son pardon à Eppius dont il fit son lieutenant et qui frappa monnaie en cette qualité. Les monnaies que M. Eppius fit frapper enfin, comme lieutenant de Sextus Pompée, n’ont pu être émises qu’en Espagne, après la bataille de Munda, quand Sextus, ayant rallié les débris de l’armée de son frère Cnaeus continua la guerre et battit successivement Carrinas et Pollion ; ces monnaies sont de l’an 710 (44 av. J.-C.).


Lieux de découverte (42 exemplaires)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chantecler

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.