You are currently viewing 1465CA – Denier Scipion et Crassus – Q. Metellus Pius Scipio

1465CA – Denier Scipion et Crassus – Q. Metellus Pius Scipio

Avers : CRASS INV LEG PRO PR (Crassius Junianus Legatus Pro Praetore)

Tête couronnée d’une divinité représentant Utique, épi de blé derrière, caducée devant, proue de bateau en dessous, objet incertain au dessus.

Revers : METEL PIVS SCIP IMP (Metellus Pius Scipio, Imperator)

Trophée entre lituus et cruche.

Atelier

Utique

Datation 47-46 avant J.C.

Matière Argent

Atelier : Utique

Gens : Caecilia et Licinia

Références : RRC 460/3 – B.52 (Caecilia) – Syd.1049

Galerie : Deniers classés par ordre décroissant de masse.

Descriptif : La tête de la déesse de la ville sur l’avers est rendue dans un style provincial ressemblant à des pièces de monnaie émises par l’État client romain nord-africain de Numidie. La légende SCIP IMP évoque la mémoire du grand Scipion l’Africain, le général romain qui a vaincu Hannibal lors de la Seconde Guerre punique. Selon la légende, un général du nom de Scipion était invincible en Afrique, et c’était une des raisons pour lesquelles le Metellus Pius Scipio, marginalement compétent, reçut le commandement des forces républicaines. César riposta en faisant de l’un de ses subordonnés, également nommé Scipion, le commandant nominal d’une de ses légions.

Metellus, le beau-père de Pompée, a joué un rôle actif dans la tentative du Sénat de dépouiller César de son commandement gaulois. Lorsque le parti pompéien a fui Rome pour l’Est en 49 avant JC, Metellus a reçu le commandement des forces en Syrie. Il a exigé des fonds des villes d’Asie Mineure avec une efficacité brutale. Il avait installé son quartier général à Pergame et s’apprêtait à piller lorsque, au début de 48 avant J.C., il reçut l’ordre de se lier à Pompée en Grèce pour faire face à l’invasion de César. Les tentatives de coordination des différentes forces de l’armée républicaine se sont effondrées face à des querelles entre les commandants (impliquant fréquemment Metellus) sur le partage du butin d’une guerre pas encore gagnée. Après la défaite de Pharsale, Metellus s’est enfui en Afrique où il a de nouveau pillé la campagne à la recherche de fournitures. Ce n’est que très difficilement que Caton l’empêche de saccager Utique, la principale ville tenue par les forces pompéiennes. Il s’est suicidé en sautant dans la mer après avoir perdu une bataille navale au large d’Hippo Regius en 46 av. Metellus est décrit comme cruel, avare et vindicatif, et ni en Asie ni en Afrique sa conduite ne reflétait bien la cause républicaine.

Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

Q. Caecilius Metellus Puis Scipio. Imperator en 706-708 (40-46 av J.-C.)

Q. Caecilius Metellus Pius Scipio était fils de P. Cornélius Scipio Nasica préteur en 660 (94 av. J.-C.). Il appartenait donc naissance par sa à la gens Cornelia; mais il fut adopté par Q. Caecilius Metellus Pius, fils de Metellus le Numidique, consul en 674 (80 av. J.C) et dont nous avons donné plus haut les médailles (n°8 à 44). Q. Metellus Pius Scipio est mentionné pour la première fois dans l histoire en 691 (63 av. J.-C.) pour avoir porté, pendant la nuit, à Cicéron une lettre l ‘avertissant de la conspiration de Catilina. En 694 (60 av. J.-C.) il fut tribun du peuple et il brigua victorieusement le consulat en l ‘an 702 (52 av. J.-C.), en concurrence avec Plautius Hypsaeus et Milon. Nommé ensuite gouverneur de Syrie, il se fit remarquer par ses exactions et il avait même projeté de piller le temple de Diane à Ephèse; à la suite d’une expédition contre les populations du mont Amanus, il prit le titre d’imperator qui figure sur ses médailles. Partisan de Pompée, dans la guerre civile, il commandait le centre de l’armée pompéienne à Pharsale ; en 706 (48 av. J.-C.) après la perte de la bataille, il passa en Afrique pour s’allier à Juba roi de Mauritanie; il s’y fit détester comme en Syrie jusqu’au jour où il fut de nouveau battu à Thapsus, en 708 (46 av. J.-C.); il mourut peu après, au moment où il allait tomber entre les mains de ses ennemis.
Les monnaies qui portent son nom et sur lesquelles il prend le titre d’imperator ont été frappées en Afrique, de 706 à 708 (48-46 av. J.-C.), c’est-à-dire pendant son séjour dans cette province, comme lieutenant de Pompée; c’est ce qu’indiquent les pièces qui portent le Génie de l’Afrique. L’éléphant qui figure au revers du premier denier (n. 47) est le symbole de la famille adoptive de Q. Metellus Pius Scipio : on peut croire que le buste en Terme qui figure au droit des n. 47 et 48, représente Jupiter Terminalis ou Terminus, comme le prouvent la tête d’aigle et le sceptre qu’on voit sous ce terme. Ce buste de Jupiter Terminalis se voit aussi sur les monnaies de M. Terentius Varro. Le Génie de l’Afrique qui paraît sur les n. 50 et 51, suffirait, à défaut d’autres renseignements historiques, à établir le lieu d’émission de ces monnaies; c’est à tort que Cohen a interprété la légende par Genio tutelari Ægypti; Q. Metellus Scipion n’a jamais joué aucun rôle en Egypte. Mais il a aussi fait frapper, avant la bataille de Pharsale, des médaillons cistophores dans l’atelier de Pergame; nous n’avons pas à en parler ici, parce que le nom de l’atelier est inscrit sur ces pièces. Nous ajouterons quelques autres détails relatifs à ces monnaies, aux familles Eppia et Licinia auxquelles appartiennent M. Eppius et P. Licinius Crassus Junianus qui ont fait frapper quelques-unes de ces pièces, comme lieutenants de Metellus Scipion.

Lieux de découverte (2 exemplaires)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Christopher Merat

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.