1448LI – Denier Licinia – Aulus Licinius Nerva

1448LI – Denier Licinia – Aulus Licinius Nerva

Avers : NERVA / FIDES

Tête de Fides (La Fidélité) laurée à droite.

Revers : A LICINI / III VIR (Aulus Licinius, Triumvir)

Cavalier galopant à droite, tirant un guerrier par les cheveux.

 

Atelier

Datation 47 avant J.C.

Matière Argent

Gens : Licinia

Références : RRC 454/1 – B.24 (Licinia) – CRR.954

Descriptif : Le revers du denier Licinia rappelle la victoire d’Aulus Licinius Nerva en Macédoine sur Andriscus en 147 avant J.-C. Il fut ensuite préteur en 143 ou 142 avant J.-C.

M. Crawford a relevé une estimation de 66 coins de droit et de 73 coins de revers.

Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

A. Licinius Nerva. Triumvir monétaire de 705 à 709 (49-45 av. J.-C.)

On connaît plusieurs personnages ayant porté le nom de Aulus Licinius Nerva; le premier fut tribun du peuple en 576 (178 av. J.-C.), puis préteur en Espagne, en 588 (166 av. J.-C.) ; un autre, probablement fils du précédent, fut préteur en 611 (143 av. J.-C.) et l’année suivante gouverneur de la Macédoine. Le monétaire dont nous nous entretenons ici, descendait sans doute de ces personnages, mais il n’est pas connu historiquement, à moins que ce ne soit un certain Licinius Nerva, mentionné sans son prénom, et qui fut questeur de Decimus Brutus pendant la guerre de Modène. La même obscurité règne sur l’interprétation des types monétaires de ce magistrat. Nous ne connaissons pas les motifs qui l’ont poussé à représenter sur ses deniers la tête de la déesse de la Bonne Foi, à qui Numa fit, le premier, bâtir un temple. Peut-être un des ancêtres de A. Nerva fut-il prêtre de cette divinité qu’on appelle fides publica du temps des empereurs et qu’on représente sur les monnaies impériales, tenant une patère et une corne d’abondance.
On a proposé de reconnaître dans le type du revers des deniers, le préteur A. Licinius Nerva qui, pendant sa préture en Macédoine, en 612 (142 av. J.-C.), battit Andriscus qui avait entrepris de restaurer le trône de Persée. Les médailles représenteraient Nerva lui-même à cheval et traînant par les cheveux le malheureux roi de Macédoine. On voit au revers du sesterce un cavalier en course, comme sur les monnaies des Calpumii Pisones. C’est une allusion aux ludi Apoliinares institués par P. Licinius Varus, préteur en 546 (208 av. J.-C.).

Lieux de découverte (65 exemplaires)

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chantecler

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.