1429TE – Denier Pompée – Terentius Varro

1429TE – Denier Pompée – Terentius Varro

Avers : VARRO. PRO. – Q (Varro pro quætor, Varron pro questeur)

Buste du dieu Terne sous les traits de Jupiter à droite.

Revers : MAGN / PRO.COS (Magnus pro consul, Le grand, Pompée proconsul)

Sceptre debout au milieu entre un dauphin à gauche tourné à droite et un aigle à droite tourné à gauche.

Denier Pompée _ RRC 447/1a

Datation 49 avant J.C.

Matière : Argent

Atelier : Grèce

Gens : Pompeia et Terentia

Références : RRC 447/1a – B.15 (Terentia) – CRR.1033

Indice de rareté : 8

Descriptif : Ce denier a été frappé par les forces pompéiennes en Grèce sous l’autorité de Varron en tant que questeur du Sénat. La statue en buste de Jupiter (Terne) rappelle les pouvoirs que Pompée avait reçu du Sénat. Le revers quant à lui rappelle aussi l’extraordinaire carrière militaire de Pompée avec ses victoires sur les Pirates et sur Mithridates VI du Pont et renforce ainsi la légende de l’exergue ou Pompée agit en tant que proconsul.

M. Crawford a relevé une estimation inférieure à 30 pour les coins de droit et inférieure à 33 pour les coins de revers.


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

M. Terentius Varro. Proquesteur vers 705 (49 av. J.-C.)

Il s’agit de l’auteur célèbre connu vulgairement sous le nom de Varron et que Quintilien appelle le plus savant des Romains. Né en 638 (116 av. J.-C.), il entretint avec Cicéron des rapports littéraires et amicaux. Il nous apprend lui-même qu’il fut triumvir monétaire, puis tribun du peuple. Il avait 49 ans lorsque Pompée l’emmena avec lui en qualité de lieutenant, pour faire la guerre aux pirates. Varron, à la tête d’une division de la flotte dans les mers de Cilicie, se comporta si bravement que Pompée lui donna une couronne rostrale, honneur qu’Auguste décerna plus tard seulement à Agrippa. Lors de la guerre civile entre César et Pompée, Varron se déclara pour ce dernier et fut lieutenant de M. Petreius qui, en 705 (49 av. J.-C.), était à la tête des légions pompéiennes en Espagne ; après avoir soutenu la guerre assez longtemps dans l’Espagne Ultérieure, Varron finit par rendre les armes, à Cordoue, et dès lors, rentré à Rome, il cessa de se mêler des affaires publiques. Il vécut dans une opulence extrême, occupé à des travaux littéraires très variés, d’où son surnom de ???????;. Il mourut à l’âge de 90 ans, en 727.(27 av. J.-C.), après avoir composé, au dire de Pline et d’Aulu-Gelle, près de cinq cents volumes. Le plus célèbre des rares écrits de lui qui nous soient restés, est son traité De lingua latina dont on n’a même que la moindre partie. Nous avons dit ailleurs que Varron avait fait frapper monnaie dans l’Espagne Ultérieure, comme proquesteur de l’armée de M. Petreius, tandis que son collègue, Cn. Calpurnius Piso, battait monnaie au même titre, dans l’Espagne Citérieure. On doit, en effet, rapprocher le buste de Jupiter Terminalis sur le denier qui suit (n. 15), du buste de Numa qui figure sur le denier de Cn. Piso (Calpurnia, 30); c’est évidemment la même tête et les mêmes traits. Le sceptre, l’aigle et le dauphin sont les symboles de la puissance à la fois continentale et maritime que Pompée exerçait ou avait la prétention d’exercer quand fut ordonné ce monnayage.


Lieux de découverte (17 exemplaires)

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chantecler

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.