1426CO – Denier Cornelia – Lucius Cornelius Lentulus

1426CO – Denier Cornelia – Lucius Cornelius Lentulus

Avers : L.LENT.C MARC COS (Lucius Lentulus Claudius Marcellus Consul, Lucius Lentulus et Claudius Marcellus, consuls)

Tête d’Apollon à droite.

Revers : Q (Quaestor)

Jupiter nu debout à droite, tenant un foudre de la main droite et un aigle de la main gauche. Etoile et Q à gauche.

Denier Cornelia _ RRC 445/2

Datation 49 avant J.C.

Matière Argent

Atelier : Apollonie Mordiaeum

Gens : Cornelia et Claudia

Références : RRC 445/2 – B.65 (Cornelia) – CRR.1030

Indice de rareté : 8

Descriptif : Le droit ne serait alors qu’une allusion historique à Marcus Claudius Marcellus, ancêtre de l’un des deux consuls, qui s’empara de Syracuse en 212 avant J.-C. Le revers a été diversement interprété. Nous pourrions avoir affaire à une copie de la statue de Zeus Eleutherios de Myron dont l’original avait été sculpté en 460 avant J.-C. pour célébrer la liberté retrouvée des Syracusains. Cette statue pourrait avoir pris place dans un temple de Rome.

M. Crawford a relevé une estimation inférieure à trente coins de droit et à trente-trois coins de revers pour deux variétés différentes.


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

L. Cornelius Lentulus Crus. Consul en 705 (49 av. J.-C.)

Ce personnage fut consul en 705, avec C. Claudius Marcellus, et les monnaies que nous allons décrire portent les noms de l’un et de l’autre ; nous avons retraçé la biographie du second à la famille Claudia. Quant à L. Cornelius Lentulus Crus, nous le voyons dès l’an 663 (91 av. J.-C.) parmi les plus ardents accusateurs de P. Clodius qui avait violé les mystères de la Bona Dea ; il est préteur en 696 (58 av. J.-C.), et c’est à cause de son hostilité connue à l’égard de César qu’il fut nommé consul en 705. A l’approche de César il dut quitter Rome avec son collègue; il passa à Dyrrachium, puis en Grèce et en Asie-Mineure, et les monnaies qui portent son nom ont été émises dans les différentes villes que les deux fugitifs traversèrent avec l’armée de Pompée, jusqu’à Pharsale. Les types de ces monnaies le démontrent jusqu’à l’évidence, sans compter que la mention même des consuls sur ces médailles, nous prouve que l émission eut lieu dans des circonstances tout à fait extraordinaires.
Le n. 64, avec la triquetra,emblème de la Sicile, a été frappé dans cette île et rappelle en même temps des souvenirs chers à la famille Claudia. La pièce suivante ayant le même type de revers, doit sortir du même atelier; la lettre Q.qu’elle porte dans le champ,est l’initiale du mot Quaestor, et désigne probablement le questeur Nerius qui mis a son nom sur la pièce n. 68. Enfin, le n. 66 a certainement été frappé à Ephèse, puisqu’il représente la statue célèbre de la Diane adorée dans cette ville. Le questeur Nerius avait quitté Rome en emportant la réserve métallique de l’aerarium de l’Etat, et pendant qu’il se trouvait encore à Capoue, Cassius le somma d’avoir à restituer ces trésors qui devaient subventionner les soldats de Pompée. Après Pharsale, il s ‘enfuit en Egypte où il fut arrêté et il mourut en prison.


Lieux de découverte (16 exemplaires)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chantecler

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.