You are currently viewing 1423JU – Denier César – Caius Julius Cæsar

1423JU – Denier César – Caius Julius Cæsar

Avers : CAESAR

Éléphant passant à droite; à ses pieds, un serpent (ou un carnyx).

Revers : Anépigraphe

Instruments pontificaux : simpulum, aspersoir, hache à sacrifice, chapeau à sacrifice.

BnF 3.97gr

Atelier 

Gaule ou Italie

Datation 49 avant J.C.

Matière Argent

Gens : Julia

Références : RRC 443/1 –  B.9 (Julia) – Syd.1006

Descriptif : Le revers se réfère à la charge de Pontifex Maximus qui faisait de César le chef suprême de la religion romaine depuis 63 avant J.-C. L’explication du droit est difficile. Il semble que l’éléphant symbolise César lui-même, par un jeu de mot sur son nom. Le serpent pourrait bien être un carnyx, trompette gauloise au son strident qui se terminait sous la forme de gueule d’un animal. Ce monnayage destiné au paiement des troupes a été abondamment frappé, peut-être dans un atelier itinérant attaché à César. La fabrication de ce type a débuté avant l’invasion de l’Italie en 49 avant J.-C.

La production pourrait avoisiner les deux à quatre millions de deniers. Les auteurs du CMDRR. ont isolé six variétés différentes pour ce denier. Pendant très longtemps, on pensa que ce denier avait été frappé par César pendant la Guerre des Gaules entre 58 et 52 avant J.-C., en Gaule même. En fait, il fut fabriqué au début des Guerres Civiles. Il a été imité servilement par les Trévires avec le bronze HIRTIVS (LT. 9235), fortement romanisé.

Galerie : Deniers classés par ordre décroissant de poids.

Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

Ce denier a été restitué par Trajan. Il se rapporte à la victoire des légions romaines sur Arioviste et ses Germains en 696 (58 av. J.-C.). L’éléphant qui rappelle le type de certaines monnaies des Metelli (Caecilia, 43 et 50) est l’emblème du nom de César, mot qui en langue punique, prétendaient les anciens, signifiait éléphant. Les emblèmes du revers font allusion à la dignité de pontifex maximus dont César était investi depuis l’an 691 (63 av. J.-C.). Cette monnaie n’est pas antérieure à 696, mais c’est sans raisons sérieuses qu’on a voulu en fixer la fabrication à l’an 704 (50 av. J.-C.). Elle a pu être émise en Gaule, peu après la défaite d’Arioviste, car, vers le même temps, Aulus Hirtius, gouverneur de la Gaule Belgique, fit frapper aux mêmes types de petites pièces de cuivre, dans le pays des Trévires ; il se contenta de substituer son nom à celui de César.

Lieux de découverte (1234 exemplaires)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Cet article a 5 commentaires

  1. Florian

    Bonjour monsieur Christoper Merat,

    je souhaiterais savoir sur quelles sources est-ce que vous vous appuyez pour dire que cette monnaie aurait été frappée pour payer la solde des soldats de César. J’ai en effet trouvé des informations concordantes chez David R. Sear « The history and coinage of the Roman Imperators 49-27 BC », mais si vous vous souvenez d’une autre référence, je suis preneur.

    Respectueusement,
    F.B.

    1. Bonjour Florian, merci pour votre commentaire. Je n’ai pas les sources en tête, mais si Sear le dit, ce serait concordant alors. Par contre, une chose est vraiment sûre, est que ce denier fût émis en grande quantité (voir son indice de rareté). Sa grande émission était très certainement pour financer ses troupes et/ou un outil de propagande (réflexion personnelle). Cordialement, Christopher.

  2. Mallaury DE M.

    Bonsoir monsieur Merat,
    je souhaiterais savoir si vous connaissez le poids de ces pièces car je suis au collège en classe de troisième et je dois présenter une pièce de ce types là et mon professeur demande le poids comme critère d’évaluation.

    1. Bonjour, le poids moyen de ces deniers est d’environ 3,80 grammes. Merci pour votre commentaire et bonne présentation !

      1. Mallaury DE M.

        Bonjour, veuillez m’excuserde ma réponse tardive. Je vous remercie sincèrement de votre réponse et pour tout le reste!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Christopher Merat

Je suis le rédacteur de ce site, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.