1414VA – Denier Valeria – Marcus Valerius Messala

1414VA – Denier Valeria – Marcus Valerius Messala

Avers : MESS(AL).F (Messalla Filius)

Buste casqué de Roma à droite avec une lance derrière la tête.

Revers : PA(TR)E.COS / S C (Patre Consule, Senatus Consulto)

Chaise curule, au dessous un diadème autour d’un sceptre.

Denier Valeria _ RRC 435/1

Datation 53 avant J.C.

Matière Argent

Atelier : Rome

Gens : Valeria

Références : RRC 435/1 – B.13 (Valeria)

Indice de rareté : 9

Descriptif : Le père de Marcus Valerius Messala partagea le consulat de 53 avant J.-C. avec Pompée. Le revers de ce denier rappelle peut-être ce fait. Mais il rappelle peut-être aussi que l’un des ancêtres de la gens, Publius Valerius Publicola partagea le premier consulat de l’histoire romaine avec Brutus après avoir chassé Tarquin le Superbe en 509 avant J.-C. Le revers pourrait aussi indiquer que la gens, respectueuse des institutions républicaines (chaise curule) peut se lever contre le pouvoir arbitraire de ceux qui aspirent au pouvoir, message peut-être non déguisé destiné à César qui combat toujours en Gaule et n’a pas remis ses pouvoirs entre les mains du Sénat outrepassant ses prérogatives. Cette année marque aussi le début de la lutte d’abord sourde qui va opposer Pompée et César avant une rupture définitive en 50 avant J.-C.

M. Crawford a relevé une estimation inférieure de dix coins de droit et inférieure à onze coins de revers.

Ci-dessous une galerie d’images du denier Valeria classées par masse :


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

Valerius Messalla. Monétaire en 701 (13. av. J.-C.).

Le magistrat qui a émis le denier ci-dessous fut monétaire l’année même où son père était consul, comme l’indique la légende : paire consule. Mais quatre personnages du nom de Valerius Messalla ont été consuls successivement en 693 (61 av. J.-C.), en 701 (53 av. J.-C.). en 722 (32 av. J.-C.), en 723 (31 av. J.-C.). Borghesi a prouvé que la légende de notre médaille se rapporte au consul de l’an 701, car les trois autres n’avaient point, au moment de leur consulat, de fils adultes en état de remplir les fonctions de monétaire. D’ailleurs, quant au fils de M. Valerius Messalla, consul en 701, il est inconnu lui-même. La chaise curule et la mention senatus consulto nous parraissent signifier qu’il était questeur, avec Faustus Cornelius Sylla, quand il frappa monnaie par l’autorité du Sénat; le diadème et le sceptre rappellent qu’un ancêtre du monétaire, P. Valerius Publicola, chassa les rois et fut consul la première année de la république. Mommsen interprète tout autrement ces symboles : il voit dans la chaise curule, le sceptre et le diadème qui sont au-dessous, une allusion aux rois qui obéissaient au consul de Rome. Cette interprétation nous paraît trop recherchée; au droit, nous reconnaissons la déesse Rome, type ordinaire des monnaies émises par les questeurs urbains ou les édiles sous l’autorité du sénat, plutôt que celle de Mars imberbe, comme le veut Cavedoni.


Lieux de découverte (6 exemplaires)

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chantecler

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.