1400ME – Denier Memmia – Caius Memmius

1400ME – Denier Memmia – Caius Memmius

Avers : C. MEMMI. C. F (Caius Memmius Caii Filius, Caius Memmius fils de Caius)

Tête de Cérès à droite, coiffée d’une couronne d’épis avec boucle d’oreille.

Revers : C. MEMMIVS / IMPERATOR (Caius Memmius imperator)

Trophée d’armes avec un captif agenouillé à droite.

Denier Memmia _ RRC 427/1

Datation 56 avant J.C.

Matière Argent

Atelier : Rome

Gens : Memmia

Références : RRC 427/1 – B.10 (Memmia)

Indice de rareté : 6

Descriptif : Le droit fait référence aux Cerialia qui avaient lieu du 12 au 19 avril. Ces jeux et fêtes furent institués par un ancêtre de Caius Memmius, édile plébéien en 211/210 avant J.-C. D’après M. Harlan, le revers avec la mention d’Imperator pourrait concerner le père de notre monétaire qui aurait pu recevoir ce titre lors de sa campagne espagnole alors qu’il secondait son oncle Pompée en 76-75 avant J.-C. luttant contre Sertorius. Caius Memmius est certainement le tribun de la plèbe de 54 avant J.-C.

M. Crawford a relevé une estimation de trente-trois coins de droit et de trente-sept coins de revers.


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

C. Memmius.  C. f. Monétaire vers 694 (60 av. J.-C.)

Ce monétaire était fils du précédent Caius et de Fausta, fille de Sylla. Il fut tribun du peuple en 700 (54 av. J.-C.); plus tard, il fit poursuivre le consul A. Gabinius, pour malversation et abus de pouvoir dans sa province de Syrie ; il était parent par alliance, de T. Annius Milo, le fameux rival de Clodius, illustré par le plaidoyer de Cicéron. C. Memmius fut consul suffect en 720(34 av. J.-C.). Les deniers de C. Memmius offrent deux types aussi intéressants que difficiles à interpréter. On ignore pour quels motifs, le nom et la tête de Romulus, sous le nom de Quirinus, figurent sur le premier de ces deniers. Peut-être, pense Mommsen, les Memmii qui se rattachaient à Mnesthée, se prétendaient-ils aussi descendus de Quirinus. C’est sans doute à cette prétention que fait allusion l’apostrophe qu’adresse Catulle à Memmiuset à Piso : opprobria Romuli Remique, reprochant à ces deux plébéiens de s’attribuer une origine aussi illustre. Dans tous les cas, il n’est pas possible d’admettre, comme l’ont fait un certain nombre d’auteurs, que le mot Quirinus sur notre médaille, soit le cognomen du monétaire.. Cérès assise et tenant des épis, au revers de la même pièce, fait allusion à l’institution, à Rome, des fêtes de cette divinité, grâce à l’initiative de l’édile Memmius, comme l’explique la légende. Mais à quelle époque cette institution eut-elle lieu, c’est ce qu’il est impossible de dire avec précision. Un passage de Tite-Live, prouve que les Cerialia étaient déjà régulièrement célébrés à Rome en 552 (202 av. J.-C.), et que les édiles du peuple étaient chargés de l’organisation de ces jeux. Leur introduction à Rome est probablement peu antérieure à cette date. La tête de Cérès sur le second denier fait allusion aussi aux Cerialia; quant au revers, il donne la qualification d’imperalor au père du monétaire C. Memmius, celui même qui fut, nous l’avons vu, propréteur de Bithynie en 697 (57 av. J.-C.), et qui fut aussi monétaire. Le trophée a rapport à des succès militaires qu’il remporta dans son gouvernement, et dont l’histoire n’a pas conservé le souvenir.


Lieux de découverte (67 exemplaires)

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chantecler

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.