1397CO – Denier Cornelia – Faustus Cornelius Sylla

1397CO – Denier Cornelia – Faustus Cornelius Sylla

Avers: S.C (Senatus Consulto, Avec l’accord du Sénat)

Buste lauré, diadémé et drapé de Vénus à droite vu de trois quarts en arrière avec le sceptre sur l’épaule.

Revers : (FAVSTVS) en monogramme

Trois trophées entre un capis (vase) et un lituus.

Denier Cornelia _ RRC 426/3

Datation 56 avant J.C.

Matière Argent

Atelier : Rome

Gens : Cornelia

Références : RRC 426/3 – B.63 (Cornelia) – CRR.884

Indice de rareté : 7

Descriptif : Faustus Cornelius Sylla est le fils de Sylla, dictateur en 81 avant J.-C. et de Metella, sa quatrième femme. Né en 86 avant J.-C., il reçut avec sa sœur jumelle, les prénoms de Fausta et de Faustus (prospère). Le revers fait directement référence au triple Triomphe de Pompée le 28 septembre 61. Faustus était le gendre de Pompée dont il avait épousé la fille Pompeia ; le vase à sacrifice et le lituus font peut-être référence au grand pontificat dont César avait été revêtu en 63 avant J.-C. Pompée et César étaient alliés, le premier ayant épousé la fille du second, Julia en 59 avant J.-C. Ce denier était précédemment daté de 61 avant J.-C. M. Harlan le date de 55 avant J.-C. Pour M. Crawford, les instruments pontificaux font référence à l’augurat de Pompée, mais en fait, ces instruments pourraient rappeler l’augurat de Sylla, père de Faustus, et en commémorer le vingt-cinquième anniversaire comme le triple trophée rappellerait les quinquennalia du triple triomphe de Pompée. Au droit, Vénus, déesse de l’amour, était la déesse tutélaire de Sylla, il est normal que son fils y fasse référence. Il ne faut pas négliger le rôle très important des commémorations dans le monde romain.

M. Crawford a relevé une estimation inférieure à trente coins de droit et inférieure à trente-trois coins pour le revers.


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

C’est en l’an 700 (54 av. J.-C.) que Faustus Sylla fut investi de la dignité de questeur urbain, et qu’il fit rebâtir la curia Hostilia. A cette époque, Pompée, son beau-père, reçut du Sénat une subvention de quarante mille sesterces pour acheter du blé, subvenir à l’alimentation de Rome et réparer les dégâts causés par une inondation du Tigre. Les monnaies frappées par Faustus Sylla ont sans doute été émises avec cette subvention extraordinaire. Elles célèbrent, en effet, la gloire de Pompée : Hercule (n. 61) rappelle que Pompée avait, jeune encore, parcouru, comme Hercule son protecteur, le monde en conquérant, et à la bataille de Pharsale, Pompée donnait encore, comme mot d’ordre à ses soldats : Hercules invictus. Les trois couronnes font allusion aux Ires coronae triumphales décernées à Pompée, pour ses victoires dans les trois parties du monde ; avec le globe terrestre qui figure au centre, elles semblent la paraphrase de ce passage de Cicéron : « Cujus Ires triumphi lestes essent totum orbem terrarum nostro imperio teneri ». Les ornements de navire, ajoute Mommsen, et les épis, font allusion à l’approvisionnement de la ville confié à Pompée en 697 (57 av. JC) sans qu ‘il soit nécessaire de l’attribuer à la défaite des Pirates. La grande couronne de métal est sans doute la grande couronne de laurier en or avec laquelle Pompée fut autorisé à paraître dans les fêtes publiques en 691 (63 av. J.-C). 
Sur le troisième denier enfin (no 63), le buste de Vénus rappelle le temple de Vénus Victrix consacré par Pompée en 699(55 av. J.-C.) . Les trois trophées rappellent les Ires triumphi de Pompée; sur son cachet, ils étaient de même représentés, d’où on lui donne quelquefois le surnom de ….. Le praefericulum et le lituus rappellent que Pompée était augure. Le nom du questeur Faustus Sylla est tdujours en monogramme ; son collègue était peut-être Valerius Messala dont nous avons aussi des médailles.


Lieux de découverte (50 exemplaires)

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chantecler

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.