1393CO – Denier Considia – Caius Considius Nonianus

1393CO – Denier Considia – Caius Considius Nonianus

Avers : C·CONSIDI·NONIANI S C (Caius Considius Nonianus / Senatus Consulto, Caius Considius Nonianus / Senatus Consulto)

Buste diadémé et drapé de Vénus Erycina avec collier et boucles d’oreille.

Revers : ERVC (Erucina, Érycina)

Vue du temple de Vénus Erycina sur un promontoire, entouré d’une enceinte avec une porte centrale surmontée de deux tourelles.

Denier Considia _ RRC 424/1

Datation 57 avant J.C.

Matière Argent

Atelier : Rome

Gens : Considia

Références : RRC 424/1 – B.1 (Considia) – CRR.886

Indice de rareté : 7

Descriptif : Précédemment, ce denier était censé représenter le temple de Vénus à Eryx en Sicile, bâti selon la légende par Énée. Cette idée est aujourd’hui abandonnée au profit d’un temple de Vénus Erycina, placé juste à l’extérieur de la Porte Colline. C’est à cet endroit que les Syllaniens avaient écrasé les derniers partisans de Marius, victoire qui leurs ouvrit les portes de Rome. Devant le temple, l’enceinte de Servius est représentée devant la Porte Colline qui fut construit en 378 avant J.-C. et qui était attribué traditionnellement au roi Servius Tullius.

M. Crawford a relevé une estimation de 10 coins de droit et de 11 coins de revers.


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

C. Considius Nonianus. Monétaire vers l’an 694 (60 av. J.-C.)

Ce magistrat est inconnu dans l’histoire; il est question dans les auteurs de M. Considius Nonianus, préteur en 702 (52 av. J.-C.), destiné à succéder à César dans le gouvernement des Gaules, et qui aida Pompée à faire ses préparatifs de départ à Capoue. Le monétaire qui ne diffère de ce personnage que par le prénom et qui lui est contemporain, doit être son frère, à moins de supposer une altération du prénom dans les textes, et dans ce cas le préteur de l’an 702 pourrait être le monétaire lui-même. Vénus Erycine qui figure sur son denier est une divinité dont le culte était originaire d’Eryx en Sicile; ce culte fut de bonne heure importé à Rome d’où il se répandit dans toute l’Italie. Le temple qui dominait la ville d’Eryx et qui est figuré au revers de la médaille, de même qu’on voit la forteresse de Tusculum sur les deniers de L. Servius Sulpicius Rufus,et celle d’Emerita sur ceux de Carisius, avait probablement été restauré par les soins de l’un des ancêtres du monétaire. Un des collègues de C. Considiu Nonianus fut sans doute M. Nonius Sufenas qui frappa comme lui, des deniers, dans le même temps, au nom de l’autorité du Sénat.


Lieux de découverte (26 exemplaires)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chantecler

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.