1390AE – Denier Aemilia – Marcus Æmilius Scaurus
Denier

1390AE – Denier Aemilia – Marcus Æmilius Scaurus

Avers : M SCAVR / EX / S C // AED CVR (Marcus Scaurus Ædilis Curulis ex Senato Consulto Rex Aretas, Marcus Scaurus édile curule avec l’accord du Sénat, roi Arétas)

Le Roi nabatéen Aretas agenouillé à droite aux côtés d’un chameau, présentant une branche d’olivier.

Revers : P HVPSAEVS / AED CVR // [C H]VPSAE COS / [PREIVER] / CAPTVM (Publius Hypsæus Ædilis Curulis Caius Ypsæus Consul Preivernum Captum, Publius Hypsæus édile curule, Caius Ypsæus a capturé Privernum)

Jupiter dans un quadrige à gauche, brandissant un foudre.

Denier Aemilia _ RRC 422/1a

Datation : 58 avant J.C.

Matière Argent

Atelier : Rome

Gens : Aemilia et Plautia

Références : RRC 422/1a – B.9 (Aemilia)

Indice de rareté : 5

Descriptif : Les auteurs du CMDRR. ont recensé sept variétés différentes en fonction des légendes de droit et de revers.
Marcus Æmilius Scaurus, gouverneur de Syrie, réprima la révolte arabe du roi Arétas de Pétra en 62 avant J.-C. et l’obligea à verser 300 talents de tribut à Pompée dont il était le lieutenant. Scaurus dépensa plus de trente millions de sesterces pendant qu’il était édile afin de pouvoir briguer le Consulat. Publius Plautius Hypsæus fut édile avec lui et le revers du denier commémore la prise de Privernum en 329 avant J.-C. par un ancêtre du monétaire, le consul Caius Hypsæus.


Variété du denier Aemilia avec CAPTVM en légende au revers :


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

M. Aemilius Scaurus. Monétaire vers l’an 696 (58 av. J. C.).

M. Aemilius Scaurus, fils d’un personnage du même nom, est comme son père, illustre dans l’histoire romaine. Durant la troisième guerre contre Mithridate, il combattait sous Pompée en qualité de questeur. Plus tard, gouverneur de Syrie, il descendit en Judée avec une armée, sous prétexte de mettre fin aux démêlés des deux frères Hyrcan et Aristobule ; en 692 (62 av. J.-C.) il réprima les incursions des Arabes Nabathéens, força leur roi Arétas à faire sa soumission à Pompée et à payer un tribut de 300 talents. Son triomphe, à son retour à Rome, fut célébré avec une magnificence inconnue jusque-là : pour la représentation des jeux et des combats, on dressa un amphithéâtre appelé theatrum Scauri, soutenu par 360 colonnes et pouvant contenir,dit-on, 80.000 spectateurs. En l’an 696, il fut édile curule, et préteur en 698 (56 av. J.-C.); l’année suivante, nous le trouvons propréteur en Sardaigne, et candidat au consulat en 699 et 700; accusé de dilapidation, il fut défendu par Cicéron et par Hortensius et acquitté; poursuivi de nouveau quelques années après, il mourut en exil.
Les monnaies de M. Aemilius Scaurus ont été expliquées par Borghesi. Elles rappellent, d’un côté, la soumission d’Arétas, roi Nabathéen de Pétra, dont nous avons des monnaies en caractères sinaïtiques, interprétées pour la première fois par le duc de Luynes Sur les pièces de Scaurus, Aretas vêtu comme un prince de l’Orient, paraît imberbe et avec une chevelure abondante, conformément à ce passage de Pline : Intonso crine, barba abraditur præter quam in superiore labro. Borghesi a remarqué que la selle du chameau présente des variantes. Il y voit, tantôt l’ephippium ou le centunculum, selle de guerre, d’où les Arabes pouvaient de haut, e sublimi, comme dit Appien, décocher leurs flèches sur l’ennemi; tantôt il y reconnaît la sagma cameli dans laquelle on plaçait le matériel et les ustensiles, de sorte que les chameaux étaient dits sagmarcs et oncrarios.
De l’autre côté du denier, nous voyons qu’il a été frappé pendant que Scaurus était édile curule avec P. Plautius Hypsaeus,personnage dont nous parlerons à la famille Plautia. Cette édilité tombe en 696(58 av. J.-C.) , date des monnaies . Ces pièces nous montrent en outre, comme l’indique la mention ex senaltus consulto, que le Sénat accorda exceptionnellement,aux deux édiles curules, le droit de faire, à leurs frais, une émission monétaire à l’occasion des jeux extraordinaires dont nous avons parlé. Les historiens de l’antiquité nous parlent des sommes énormes que Scaurus dépensa dans ces circonstances; l’abondance de ces monnaies en est une nouvelle preuve. Le collègue de Scaurus dans l’édilité, P. Plautius Hypsaeus fit inscrire sur ces deniers le nom d’un de ses ancêtres, le consul C. Hypsaeus qui prit Preivernum en 413 (341 av. J.-C.); le quadrige est une allusion au triomphe dont le vainqueur fut honoré dans cette circonstance.


Lieux de découverte (179 exemplaires)

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chantecler

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.