1373CA – Denier Cassia – Lucius Cassius Longinus
Denier

1373CA – Denier Cassia – Lucius Cassius Longinus

Avers : Anépigraphe

Tête voilée de Vesta à gauche; derrière, la kylix ou le cymbium (vase à deux anses à boire) et une marque de contrôle devant.

Revers : LONGIN. III. V (Longinus triumvir, Longinus triumvir monétaire)

Citoyen debout à gauche, déposant un bulletin de vote inscrit V « Vti rogas » dans une ciste qui sert d’urne.

Denier Cassia _ RRC 413/1

Datation 63 avant J.C.

Matière Argent

Atelier : Rome

Gens : Cassia

Références : RRC 413/1 – B.10 (Cassia) – CRR.935

Indice de rareté : 4

Descriptif : Ce denier commémore la mémoire de L. Cassius Ravilla qui proposa, en 137 avant J.-C., une nouvelle méthode pour décompter les voix dans le cadre de la « lex Cassia tabellaria ». Le V inscrit sur le bulletin indiquait que l’on votait oui « Vti rogas ». Si le vote était négatif, on déposait une tablette inscrite A pour « antiquo » (je vote contre).

Ce denier est daté de 60 avant J.-C. par M. Harlan au lieu de 63 par M. Crawford et D. Sear.

M. Crawford a relevé une estimation de 94 coins de droit et de 104 coins de revers.


Exemplaire « barbare » du denier Cassia avec la tête de Vesta tournée à droite au droit et comme légende au revers « LONGIN. III«  (3.20gr _ 20.0mm) :

Référence : B.11 (Cassia)


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

L. Cassius Longinus. Monétaire vers 700 (54 av. J.-C.)

Les monnaies qui portent comme inscription Longinus, triumvir, font allusion, par la tête de Vesta, au procès des Vestales dont nous avons parlé plus haut; au revers, le personnage qui dépose dans une ciste et non dans une urne comme précédemment, un bulletin de vote, fait allusion à la loi Cassia, que fit décréter le tribun L. Cassius Ravilla, en l’an 617 (137 av. J.-C.) et qui ordonnait le vote par bulletin écrit dans les jugements du peuple . Ce bulletin de vote est marqué de la lettre V ; or, d’après la loi Cassia on devait voter dans les comices par des bulletins portant Antiquo et Vti rogas . Le monétaire qui a inscrit son nom sur ces deniers, y prend le titre de triumvir, ce qui ne permet pas de les faire remonter au delà de l’an 700. Mommsen fait remarquer qu’on ne peut les attribuer à C. Cassius, meurtrier de César, questeur en 700 (54 av. J.-C.), tribun du peuple en705 (49 av. J.-C.), et préteur en 710 (44 av.J. C.); on ne lui donne en effet, dans les textes, jamais le surnom de Longinus qui seul figure sur nos pièces. Au contraire, son frère cadet, Lucius porte le cognomen de Longinus, et c’est iui qui est le monétaire en question . Il se porta comme accusateur de Cn. Plancius, et eut à lutter dans cette circonstance contre l’éloquence de Cicéron . Pendant la guerre civile, il prit parti pour César, tandis que son frère se rangeait sous les ordres de Pompée. Il fut envoyé en l’an 706 (48 av. J.-C.) comme légat de Jules César en Thessalie, où il resta jusqu’après la bataille de Pharsale . En l’an 710 (44 av. J.-C.) il fut tribun du peuple, mais il ne trempa pas dans la conspiration contre la vie de César, et plus tard il se déclara pour Octave contre Antoine; ce dernier se réconcilia avec lui à Ephèse après la bataille de Philippes, en 713 (41 av. J.-C.) .


Lieux de découverte (363 exemplaires)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chantecler

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.