You are currently viewing 1358CA – Denier Calpurnia – Caius Calpurnius Piso Frugi

1358CA – Denier Calpurnia – Caius Calpurnius Piso Frugi

Avers : Anépigraphe

Tête diadémée d’Apollon à droite; avec ou sans marque de contrôle.

Revers : C. PISO L. F. FRV(G)(I) (Caius Piso Lucii Filius Frugi, Caius Piso fils de Lucius Frugi)

Cavalier galopant à droite sans attribut (palme, fouet ou flambeau); avec ou sans marque de contrôle.

BnF 3.85gr

Atelier 

Rome

Datation : 67 avant J.C.

Matière Argent

Gens : Calpurnia

Références : RRC 408/1 

Descriptif : Le type rappelle que le Préteur L. Calpurnius Piso, ancêtre de notre monnayeur, institua les Jeux Apolliniens en 212 avant J.-C. Le monnayeur était le fils de Lucius Piso Frugi qui avait frappé monnaie en 90 avant J.-C. Il reprit les types monétaires de son père. L’émission bien qu’importante n’a pas le volume de celle de son père. Sa chronologie reste controversée et semble se placer entre 67 et 60 avant J.-C.

Information LesDioscures.com : J’ai décidé de diviser en 9 références différentes les deniers Caius Calpurnius Piso Frugi en fonction de :

  • Orientation de la tête d’Apollon au droit. (gauche ou droite)
  • Orientation du cavalier au revers. (gauche ou droite)
  • Objet tenu par le cavalier au revers (palme, fouet, flambeau ou rien).

Je me suis attardé sur ces détails. Pour information, la série au cavalier à la palme est la plus courante. Les marques de contrôle sont parmi les plus compliquées à définir, et cela fera peut-être, si le temps me le permet, l’objet d’un futur article.

Ci-dessous, l’article expliquant la distinction de ces neuf références :

Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

C. Calpumius Piso Frugi.Monétaire vers 693 (64 av. J.-C.)

Ce magistrat était fils de L. Calpurnius Piso Frugi. En 687 (67 J.-C.), quoique très jeune, il fut fiancé à la fille de Cicéron, Tullia. Pendant le consulat de Jules César en 695 (59 av. J.-C.), C. Piso Frugi fut accusé par L.Vettius d’avoir trempé dans le complot formé contre Pompée. Il fut questeur en 696 (58 av. J.-C.); par conséquent il a dû être monétaire au plus tard en 693 (61 av. J.-C.); il mourut en 697 (57 av. J.-C.), à peine âgé de 30 ans. Cicéron, son beau-père, parle souvent de lui dans des termes affectueux et reconnaissants : C. Piso avait fort contribué à le faire rappeler de l’exil . Les deniers de C. Piso Frugi ont la plus grande analogie avec ceux de L. Piso Frugi, auxquels ils ressemblent par les types du droit et du revers. C’est ce qui arrive fréquemment quand le père et le fils se succèdent à peu d’intervalle dans la charge de monétaire. La tête d’Apollon et le desultor font, comme nous l’avons expliqué plus haut, allusion aux ludi Apollinares réorganisés par un membre de la gens Calpurnia.

 

Lieux de découverte (222 exemplaires)

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Christopher Merat

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.