1348VE – Denier Serratus Vettia – Titus Vettius Sabinus

1348VE – Denier Serratus Vettia – Titus Vettius Sabinus

Avers : SABINVS / (TA) / S. C (Sabinus Tatius/ Senatus Consulto, Tatius Sabinus/ avec l’accord du Sénat)

Tête barbue et nue de Tatius à droite.

Revers : IVDEX // T. VETTIVS (Titus Vettius Iudex, Titus Vettius Judex)

Personnage (magistrat ?), en toge dans un bige au pas à droite, tenant les rênes de la main droite et un sceptre de la main gauche; derrière, un épi de blé.

Denier Serratus Vettia _ RRC 404/1

Datation 70 avant J.C.

Matière Argent

Atelier : Rome

Gens : Vettia

Références : RRC 404/1 – B.2 (Vettia)

Indice de rareté : 7

Descriptif : Le choix de Tatius au droit de ce denier est lié au cognomen de notre monétaire, Sabinus. Tatius est le roi des Sabins de l’époque héroïque et qui partagea l’autorité royale avec Romulus. il a déjà été représenté dans le monnayage sur les deniers de Lucius Titurius Sabinus. Certains auteurs ont voulu reconnaître dans le revers Spurrus Vettius, inter roi qui choisit Numa Pompilius, deuxième roi de Rome. Notre monétaire doit être identifié avec le préteur, qui en 59 avant J.-C. reçut la province d’Afrique.

M. Crawford a relevé une estimation inférieure à vingt coins de droit et inférieure à vingt-deux coins de revers.


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

T. Vettius Sabinus. Vers 685 (69 av. J.-C.)

Cicéron parle d’un T. Vettius qui, préteur en 695 (59 av. J.-C.), fut désigné comme gouverneur de la province d’Afrique ; il présidait le procès de L. Flaccus où plaida Cicéron. On ne connaît pas d’autres détails sur la vie de ce personnage qui fit probablement frapper le denier décrit plus loin. Les types sont fort intéressants; d’un côté, est l’image de Tatius, roi des Sabins, type qui fut choisi par allusion au surnom du monétaire Sabinus, qui se prétendait, en même temps, d’origine sabine. De l’autre côté, on peut voir l’interrex Sp. Vettius sur un char, rendant la justice. On sait que c’est ce personnage, ancêtre plus ou moins légendaire de la Vettia gens, qui fit voter le peuple pour l’élection de Numa. Le char dans lequel il rend la justice, comme l’indique l’inscription judex, est la plus ancienne forme de la sella curulis, mot dont le sens étymologique rappelle bien l’idée de char. L’épi de blé fait allusion aux fonctions d’édile curule que remplissait le monétaire lorsqu’il fit frapper le denier : cette interprétation est confirmée par l’inscription senatus consulto qui se place constamment sur les monnaies des édiles. Le monétaire n’a-t-il pas voulu aussi rapprocher son titre d’aedilis curulis du nom de la sella curulis sur laquelle est debout son illustre ancêtre? Nous croyons cette interprétation préférable à celle de Cavedoni, adoptée par Mommsen, et d’après laquelle le personnage rendant la justice serait le roi Numa, l’épi de blé faisant allusion à la distribution des terres ordonnée par ce monarque.
Le monogramme TA (Tatius) se voit avec le même sens sur un denier de L. Titurius Sabinus et avec un sens différent sans doute sur un denier anonyme et sur celui de C. Postumius.


Lieux de découverte (34 exemplaires)

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chantecler

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.